Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2020 2 25 /08 /août /2020 11:05
Amiens. Lundi 25 Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Lundi 25 Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

Une question revient souvent dans les études consacrées à la Pie : est-elle consciente de la mort ? avec sa conséquence : la Pie pratique-t-elle des rituels funéraires ? 

Deux observations au moins semblent accréditer cette hypothèse. Première observation, en juillet 2013, au Canada, à Saskatoon. Province de Saskatchewan. Une Pie est inerte, sur le bitume d'une route. Choc vraisemblable avec une voiture. D'autres Pies arrivent et entourent rapidement leur congénère, en poussant des cris très particuliers. Les pies, quatre ou cinq, donnent des petits coups de bec sur le corps inerte. Une Pie reste, seule, aupès de la Pie morte, plus longtemps que les autres qui ont pris leur envol. Rituel, cérémonial d'adieu ? Simple projection anthropomorphique ? 

Dans son livre "Les émotions des animaux" (Rivages, 2018), Marc Bekoff, biologiste éthologue, chercheur à l'Université de Washington, raconte qu'une scène identique lui a été rapportée par l'un de ses amis. Au cours de cette "cérémonie", les Pies "picoraient" doucement le corps de l'une des leurs qui venait d'être percutée par une voiture. Une Pie qui s'était éloignée du groupe, est revenue avec quelques brins d'herbe dans son bec. Elle les a déposés sur la Pie inerte. D'autres Pies ont aussi donné des coups de becs sur le corps de la morte. Selon le chercheur américain, nous ne pouvons pas savoir ce qu'elles ressentent ou pensent, mais à la lecture de ces actions, tout semble indiquer que les Pies expriment "quelque chose comme une cérémonie d'adieu".

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
24 août 2020 1 24 /08 /août /2020 20:15
Amiens. Vendredi 8 Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Vendredi 8 Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

Le bord du toit de la grande maison voisine comme poste d'observatoire favori. La Pie a l'oeil sur tout le jardin, et sans doute bien au-delà. Elle n'est pas curieuse, mais très fine observatrice. Rien ne lui échappe. Rien ne doit lui échapper. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
23 août 2020 7 23 /08 /août /2020 10:27
Amiens. Jeudi 30 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jeudi 30 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

De nous deux, je me demande bien qui essaie d'apprivoiser l'autre. Ne me semble plus très loin le moment où d'un coup de bec à la porte vitrée de la cuisine qui donne sur le jardin, elle me rappellera à l'ordre. Le message est limpide.

L'amitié, tu sais, comme l'amour, de temps en temps, ça se prouve. J'approuve. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
22 août 2020 6 22 /08 /août /2020 11:55
Amiens. Lundi 29 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Lundi 29 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

Il faut se faire à l'idée. Dorénavant, c'est son banc. Elle ne me l'a pas vraiment dit, mais c'est tout comme. Toi, tu es l'homme, tu as la maison, moi, je suis la Pie, j'ai le jardin. Le banc me plait bien. Je m'y sens bien

Rien à redire. Bienvenue chez vous, madame. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
21 août 2020 5 21 /08 /août /2020 17:57
Amiens. Vendredi 8 Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Vendredi 8 Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

Turbulent et malicieux sont les deux qualificatifs les plus employés à propos de cet oiseau si fascinant et si agaçant. La Pie, rusée et curieuse, avoue également un réel penchant à la moquerie. Signe d'une certaine intelligence, pour les ornithologues.

Se moquer des autres, mais surtout se moquer de soi-même, le début de l'intelligence. Comment la Pie peut-elle rire d'elle-même, un beau sujet de recherche. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
20 août 2020 4 20 /08 /août /2020 10:57
Amiens. Jeudi 30 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jeudi 30 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Il y a des jours où Dame la Pie s'enhardit. S'invite en terrasse. Jette un oeil malicieux comme pour dire : Tu sais, les miettes aux moineaux, pour eux, ça passe, mais pour moi, c'est fadasse. Si tu veux me revoir venir te voir, essaie d'agrémenter le menu. 

Compris, Dame la Pie, votre visite quotidienne n'a pas de prix. Vais m'efforcer d'être à la hauteur. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
19 août 2020 3 19 /08 /août /2020 16:16
Amiens. Jeudi 30 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jeudi 30 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Toujours La Pie de Monet dans l'inconscient du photographe. Même en été. Même avec un banc de jardin en guise de clôture. Même avec de la verdure en lieu et place de neige dure. 

Semble très à l'aise apparemment, Dame la Pie. A dû apprivoiser le lieu, le cadre, le jardin. Plus question ici de néophobie, plus de peur des objets nouveaux, puisque l'objet banc de jardin fait désormais partie de son quotidien. On pourrait même penser qu'elle pose. Etre prise en couleurs pour celle qui passe pour n'être qu'un oiseau noir et blanc n'est pas déplaisant. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
18 août 2020 2 18 /08 /août /2020 15:03
Amiens. La Pie en son Jardin. Jeudi 30 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. La Pie en son Jardin. Jeudi 30 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

 

Belle et gracieuse. Méfiante toujours. Mais fidèle à sa façon. Au fond, se sent chez elle. Cet oeil noir qui luit semble (me) dire : moi aussi, je t'é... pie ! 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
17 août 2020 1 17 /08 /août /2020 09:40
Amiens. Vendredi 8 Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Vendredi 8 Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

La pie nidifie de mars à mai dans un grand arbre ou un pylône électrique. Une à deux couvées par an de 5 à 7 oeufs. Les jeunes prennent leur envol à trois ou quatre semaines.  

Dans La Pie voleuse de Rossini ou dans Les Bijoux de la Castafiore il n'y a aucun doute possible : la pie est une voleuse. Des centaines d'anecdotes transmises de générations en générations disent toutes la même chose : attirée par les objets brillants, la pie est une voleuse patentée. Cette réputation de voleuse, la pie la doit d'abord au fait qu'elle a pour habitude de piller les nids de ses congénères. Elle y vole aussi bien des oeufs que des matériaux qui pourront lui servir à construire son propre nid, des plumes, des brindilles. Parfois, la pie n'hésite pas à s'aventurer sur le territoire domestique des croquettes du chat ou du chien. De là à imaginer la pie pénétrer dans nos nids, nos habitations, nos maisons, pour nous dérober quelques objets précieux, il n'y a qu'un pas. Un pas que, jusqu'à preuve du contraire, la pie ne franchit pas. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
16 août 2020 7 16 /08 /août /2020 17:50
Amiens. Vendredi 26 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Vendredi 26 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

Les Dieux changèrent donc les Piérides en Pies. Sous cette forme, la légende affirme qu'elles gardèrent leur incessant bavardage et leur vanité. A l'image de la Pie qui jacasse et qui s'agite sans cesse, oiseau que l'on entend avant qu'il ne paraisse. Avec ce plumage noir et blanc aux reflets changeants.

La morale populaire a retenu que vouloir trop parler est un bien vilain défaut, comme de ressasser les paroles d'autrui dont on tire mille et une choses pour lui nuire. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens