Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2020 2 18 /08 /août /2020 15:03
Amiens. La Pie en son Jardin. Jeudi 30 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. La Pie en son Jardin. Jeudi 30 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

 

Belle et gracieuse. Méfiante toujours. Mais fidèle à sa façon. Au fond, se sent chez elle. Cet oeil noir qui luit semble (me) dire : moi aussi, je t'é... pie ! 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
17 août 2020 1 17 /08 /août /2020 09:40
Amiens. Vendredi 8 Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Vendredi 8 Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

La pie nidifie de mars à mai dans un grand arbre ou un pylône électrique. Une à deux couvées par an de 5 à 7 oeufs. Les jeunes prennent leur envol à trois ou quatre semaines.  

Dans La Pie voleuse de Rossini ou dans Les Bijoux de la Castafiore il n'y a aucun doute possible : la pie est une voleuse. Des centaines d'anecdotes transmises de générations en générations disent toutes la même chose : attirée par les objets brillants, la pie est une voleuse patentée. Cette réputation de voleuse, la pie la doit d'abord au fait qu'elle a pour habitude de piller les nids de ses congénères. Elle y vole aussi bien des oeufs que des matériaux qui pourront lui servir à construire son propre nid, des plumes, des brindilles. Parfois, la pie n'hésite pas à s'aventurer sur le territoire domestique des croquettes du chat ou du chien. De là à imaginer la pie pénétrer dans nos nids, nos habitations, nos maisons, pour nous dérober quelques objets précieux, il n'y a qu'un pas. Un pas que, jusqu'à preuve du contraire, la pie ne franchit pas. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
16 août 2020 7 16 /08 /août /2020 17:50
Amiens. Vendredi 26 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Vendredi 26 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

Les Dieux changèrent donc les Piérides en Pies. Sous cette forme, la légende affirme qu'elles gardèrent leur incessant bavardage et leur vanité. A l'image de la Pie qui jacasse et qui s'agite sans cesse, oiseau que l'on entend avant qu'il ne paraisse. Avec ce plumage noir et blanc aux reflets changeants.

La morale populaire a retenu que vouloir trop parler est un bien vilain défaut, comme de ressasser les paroles d'autrui dont on tire mille et une choses pour lui nuire. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
15 août 2020 6 15 /08 /août /2020 12:57
Amiens. Dimanche 14 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Dimanche 14 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

Difficile de parler des Pies sans évoquer la fable des orgueilleuses Piérides, neuf soeurs, fières de leur nombre et de leurs talents. Tellement fières que les Piérides osent se comparer aux Muses et leur disputer le Prix du Chant. Elles se rendent sur le Parnasse et défient les Muses dans un concours musical. Les nymphes de la région sont les juges de ce The Voice historiqueVaincues par les Muses, les Piérides vocalisent alors les pires invectives à l'adresse de leurs rivales. N'hésitant pas à ajouter l'injure et la menace à leur audace.

Les Dieux ne pouvant pas laisser impuni pareil affront changèrent aussitôt les Piérides en Pies. La légende ne précise pas "vieilles pies", même si "Piérides" sonne comme "Pies et rides" ! Mais la légende nous apprend que sous cette apparence nouvelle, les Piérides gardèrent leur incessant bavardage et leur folle vanité. 

Les Piérides seront parfois représentées par les peintres européens bien après la fin de l'Antiquité. Fin du XVIIIe siècle, Jean-Pierre Norblin de La Gourdaine peint un tableau intitulé Métamorphose des Piérides en pies. Vers la fin du XIXe siècle, Gustave Moreau, peintre symboliste français, peint, lui, un tableau intitulé Les Piérides

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
14 août 2020 5 14 /08 /août /2020 07:50
Amiens. 30 Avril 2020.  © Jean-Louis Crimon

Amiens. 30 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Une étude sociologique des superstitions liées à la cohabitation avec la Pie serait précieuse pour comprendre les rapports étranges que l'homme a peu à peu établis avec cet oiseau à la fois inquiétant et fascinant. Il se raconte qu'autrefois, une Pie crucifiée dans une étable protégeait les bêtes des "esprits malfaisants". Quelques gouttes de son sang aidaient à guérir certaines maladies. Manger de la Pie rendait vertueux et aiguisait la vue. Ce qui rappelle les pratiques alimentaires des parents qui faisaient manger de la cervelle à leurs enfants pour les rendre intelligents. En bouillon, la Pie pouvait guérir les manies et la mélancolie.

Aujourd'hui encore, lorsqu'elle jase plus qu'à l'habitude, on dit que la Pie annonce la pluie. Du côté des grimoires et de la magie, des textes affirment que les sorcières prennent l'apparence d'une Pie pour se transporter dans les airs et qu'elles aiment les manger rôties. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 07:49
Amiens. 13 Juillet 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. 13 Juillet 2020. © Jean-Louis Crimon

Qu'on l'appelle Agache, ou Agasse, Margot, Jacasse, Pica pica ou qu'on la désigne par l'expression Belle rapineuse, elle est bavarde, rusée, voleuse, curieuse, malicieuse et même franchement moqueuse. Autant dire d'un mot humain : intelligente. De l'humain, d'ailleurs, elle imite assez bien le langage et adore apprendre et prononcer des paroles humaines. 

La pie construit son nid en haut de grands arbres qu'elle tapisse d'herbes douces à l'intérieur et d'épines à l'extérieur. Elle embellit le nid avec des objets scintillants qu'elle dérobe, car la Pie a une vraie passion pour tout ce qui brille. Si son nid est découvert par l'homme, elle transporte ses oeufs ailleurs. Tendre avec ses petits, elle éloigne avec fermeté les intrus et chasse à grands cris tous ceux qui oseraient s'approcher du nid. Du haut de son perchoir, la Pie surveille son territoire et déjoue les méfaits. Sauf ceux qu'elle-même n'hésite pas à commettre, car -envers du décor - c'est une pilleuse de nid qui gobe les oeufs des autres oiseaux, dès que les parents s'absentent pour aller se restaurer.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
12 août 2020 3 12 /08 /août /2020 09:02
Amiens. Dimanche 26 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Dimanche 26 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Si son régime alimentaire est composé d'insectes, de vers, de limaces et autres invertébrés, la pie se nourrit aussi de graines, de noisettes et de baies en hiver, puis de graines de conifères après la période de reproduction.

Elle consomme aussi des détritus d'origine humaine qu'elle trouve dans les sacs-poubelle et de poussins d'autres oiseaux. La pie se nourrit aussi de charognes d'animaux écrasés sur les routes. A la campagne, la pie se perche souvent sur le dos des vaches, des chevaux, des ânes ou des moutons, pour les débarrasser des tiques et autres parasites qui séjournent dans leur pelage.

La pie a l'habitude de stocker sa nourriture dans un trou au sol qu'elle a creusé avec son bec. Elle y dépose de la nourriture régurgitée. Elle ira ensuite se servir dans ce garde manger personnel. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
11 août 2020 2 11 /08 /août /2020 09:17
Amiens. Vendredi 26 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Vendredi 26 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

Les superstitions liées aux oiseaux, - oiseaux de mauvais augure -, sont nombreuses. Les superstitons liées à la pie tout autant. Une pie, malheur annoncé, sauf si elle est sur le toit de votre maison. Deux pies, bonheur assuré. Trois pies, espoir. Quatre, mariage. Cinq, naissance. A partir de six, ça se complique. Six pies : divorce. Sept pies : enterrement. Voir une pie porte malheur, en voir deux, c'est mieux. 

Bien sûr, je n'en crois rien. Je ne compte pas. Pas même la pie qui m'épie. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
10 août 2020 1 10 /08 /août /2020 10:00
Amiens. 10 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. 10 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon

La pie, comme le corbeau, la corneille, le geai, est dotée d'une réelle intelligence. Grâce au test du miroir, la pie démontre qu'elle a conscience de son image. Des chercheurs ont collé sur la pie une pastille de couleur avant de la placer face à un miroir. La plupart des oiseaux deviennent agressifs face à leur image qu'ils prennent pour un ennemi. Un adversaire ou un rival. La pie, elle, après avoir remarqué la présence de la pastille colorée, cherche immédiatement à la retirer de son plumage. Elle a donc conscience de sa propre image. Connaissance de soi que longtemps on a réservé aux grands mammifères, comme les éléphants, les singes ou les dauphins.

La pie, comme les corbeaux, a aussi la capacité d'utiliser des brindilles comme outil pour récupérer des insectes dans l'écorce des troncs d'arbres. La pie peut également, ne trouvant pas l'outil adapté, le fabriquer en taillant du bec une petite branche. Elle sait encore faire preuve de ruse pour cacher ses aliments et empêcher que des rivaux ne s'emparent de sa nourriture. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 10:17
Amiens. La Pie de Monet en Eté. Août 2019. © Jean-Louis Crimon
Amiens. La Pie de Monet en Eté. Août 2019. © Jean-Louis Crimon

Amiens. La Pie de Monet en Eté. Août 2019. © Jean-Louis Crimon

Ce n'est pas la Pie de Monet. C'est l'été. Partition de dégradés de verts. La Pie de Monet, c'est l'hiver. Superbe mélodie de dégradés de gris. La neige recouvre entièrement un paysage de campagne. Une pâture, une clôture, des arbres, un toit et le ciel. Nuances de blanc superbes. Un blanc qui s'efface pour toutes les couleurs possibles. Monet joue le blanc avec des ombres bleutées. La lumière du soleil percée d'ocre et de mauves, alors que le toit de la maison uniformise sa belle couleur grise.

La lumière du tableau vient du soleil, caché derrière le brouillard et les nuages. Monet utilise le blanc de la neige comme miroir pour la lumière. Les rayons du soleil sont les plus vifs à l'endroit où Monet a posé son sujet principal : la pie. Ponctuation sublime. Faussement dérisoire. Signature ultime. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens