Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2021 7 28 /02 /février /2021 08:57
Amiens. Troglodyte mignon. 27 Février 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Troglodyte mignon. 27 Février 2021. © Jean-Louis Crimon

 

Il est si petit et si discret que l'apercevoir est déjà un exploit. Le photographier, n'y pensez pas. Celui qu'on appelle "le roitelet des haies", ne pèse que quelques 8 ou 9 grammes et mesure à peine 10 centimètres. S'il a l'apparence d'un petit oiseau dodu, il n'en est pas moins très vif et remuant. Toujours en mouvement. Pas facile à distinguer au sol, plus facilement repérable par son vol bas et ses battements d'ailes très rapides.

Au sol, il porte sa queue toujours dressée. Pour plumage, de jolies teintes de brun, de roux et de gris, avec des stries noires sur les parties inférieures de son corps. Un bec long et fin, des sourcils clairs au-dessus des yeux, complètent son portrait.

Le Troglodyte mignon vit caché dans des crevasses, des fissures, dans les arbres ou les murs, d'où son nom tiré de son mode d'habitation. Il sort de ses caches en sautillant à vive allure entre les pierres ou les arbustes. Au jardin, ses endroits préférés : les massifs, le tas de compost ou de bois, endroits où il peut espérer trouver de la nourriture au sol et se cacher facilement. Pucerons, chenilles, araignées et larves en tout genre, constituent l'essentiel des repas de cet insectivore qui ne dédaigne pas baies et graines.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0
27 février 2021 6 27 /02 /février /2021 08:57
Amiens. 26 Février 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. 26 Février 2021. © Jean-Louis Crimon

 

Maître Corbeau

Sur un rateau perché

Tenait en son bec 

Une allure de 5 G

 

Maître Renard par le bidule attiré

Le brancha sans hésiter :

Eho du Corbeau

Quel beau matos ! Mieux qu'un calendos !

C'est pas des vannes,

Si c'est vrai c'que tu cancannes,

T'es le champion des connectés du quartier.

 

Devant si belle jactance, le Corbeau lui balance :

Grand merci, l'ami, je m'suis mis au salami !

Fatale confidence, bec grand ouvert, le Corbeau perd son outil

S'en saisit illico le futé goupil

Qui lui dit : Mon bon ami du salami,

Je vais vous épater, c'est vous qui êtes dans le pâté !

Tout flatté trop flouté de ses flatteurs,

Perd tôt ou tard ses écouteurs !

 

La leçon sans doute vaut qu'on l'écoute.

Le Corbeau, trop fier pour se montrer fâché,

Jura de rester désormais toujours débranché.

 

 

© Jean-Louis Crimon / p.c.c. Jean de La Fontaine.

Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 08:57
Amiens. 1er Février 2021. 13:46. 1/50. © Jean-Louis Crimon

Amiens. 1er Février 2021. 13:46. 1/50. © Jean-Louis Crimon

Tristesse sans fin. Cinq ou six  jours que mon ami rouge-gorge ne vient plus discrétement se poser sur sa branche préférée. Lui si peu farouche, pas du tout fine bouche, lui visiteur fidèle de chaque matin, lui qui se faisait un bonheur de traverser le jardin pour y picorer, selon le moment de la journée, quelques miettes de pain ou de fromage, ou bien encore piquer dans le gazon petits vers ou insectes, a complètement disparu du paysage du pays des oiseaux de passage. 

Me revient en mémoire une légende très belle où, frigorifié au coeur de l'hiver, le rouge-gorge cherche un arbre pour s'abriter. Aucun arbre ne daigne l'héberger, sauf le houx. Il s'y blottit sans méfiance, mais se se blesse aux piquants d'une grosse feuille verte. Blessure mortelle et son sang colore son plastron tandis que les boules du houx se teintent de rouge.

Dites-moi que la légende ne dit pas vrai. Que mon ami rouge-gorge est toujours vivant. Dans un autre jardin tout simplement.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0
25 février 2021 4 25 /02 /février /2021 08:57
Amiens. La becquée. Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. La becquée. Mai 2020. © Jean-Louis Crimon

Même en âge de se nourrir tout seul, le moinillon flémarde encore un peu, laissant ses parents, souvent la mère, lui apporter sa nourriture et lui donner la becquée. Beauté tendre du nourrissage des petits en leur introduisant la nourriture dans le bec. Sur le plan de l'orthographe, les deux graphies, becquée et béquée, sont admises. La première est la plus courante. Sans doute parce que le bec subsiste dans la becquée.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0
24 février 2021 3 24 /02 /février /2021 08:57
Amiens. Merleau. 22 Février 2022. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Merleau. 22 Février 2022. © Jean-Louis Crimon

Le petit du Merle noir s'appelle Merleau. C'est au cours de sa deuxième année, chez le mâle uniquement, que la couleur du bec du Merleau évolue progressivement pour atteindre le jaune vif. Chez la femelle, une coloration partielle jaune orangé se rencontre plus rarement et elle apparaît beaucoup plus tard.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0
23 février 2021 2 23 /02 /février /2021 08:57
Amiens. 22 Février 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. 22 Février 2021. © Jean-Louis Crimon

Le Merle noir est omnivore. Il se nourrit d'une grande variété d'insectes mais il apprécie aussi des fruits et parfois des graines. Il aime particulièrement les petits fruits qu'il peut saisir dans son bec et emporter déguster plus loin.

S'il est surtout un chasseur au sol, le merle n'hésite pas à explorer les arbres pour collecter insectes ou chenilles. Ou grapiller quelques fruits qui s'y trouvent encore à la sortie de l'hiver.

 

Baie rouge pour bec jaune de Merle noir. Beau tableau juste avant le soir.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 08:57
Amiens. 20 Février 2021. 14:02. 1/250. © Jean-Louis Crimon

Amiens. 20 Février 2021. 14:02. 1/250. © Jean-Louis Crimon

Début d'après-midi paisible. Soleil de presque printemps. Instant de grâce. Ne dure pas longtemps. Deux photos à peine. Jeune merle ou grive musicienne. Parait qu'on peut confondre. Au début. Au début seulement. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0
21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 08:57
Amiens. Janvier 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Janvier 2021. © Jean-Louis Crimon

Il est chez lui. En toute liberté. Trouve étonnnant que moi je sois en cage. Le jardin est à lui. Rien qu'à lui. Je n'en suis qu'un usager passager. D'en être le Roi il se targue et chaque matin il me nargue.

- Ben oui, quoi, toi, l'humain, qui fait le malin, derrière la grande baie vitrée de ta véranda, tu n'entends pas ce que te chante ton ami rouge-gorge, tu ne te rends pas compte de la réalité de ta situation. C'est toi qui est en cage et moi en toute liberté. 

Bien sûr, personne ne va me croire. Pourtant, c'est vrai. Le rouge-gorge me parle. Chaque matin. Me parle avec les yeux. C'est déroutant. Au début surtout. Un tel regard. Une telle profondeur. Tant de malice. Ses derniers mots, ce matin, c'était débordant d'humour, avant de se tirer, à tire-d'aile...

 

Allez, va, toi, l'humain, si j'osais, je te donnerai bien l'idée, une idée de volatile pas volatile du tout, écris tout ça. Prends la plume...

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0
20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 08:57
Amiens. Merlette. Février 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Merlette. Février 2021. © Jean-Louis Crimon

Avec son bec jaune vif, parfois jaune-orangé, le Merle noir est identifiable au premier regard. Sa compagne la Merlette, elle, est plus discrète. Sa livrée brune, légèrement tachetée sur le ventre, lui permet de passer inaperçue lorsqu'elle couve bien à l'abri d'un buisson ou d'une plante grimpante. Selon les années, le lierre, la vigne vierge ou le grand laurier à fleurs sont ses endroits préférés. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 08:57
Amiens. 8 Juin 2019. © Jean-Louis Crimon

Amiens. 8 Juin 2019. © Jean-Louis Crimon

Même la pie donne la becquée à son gros poussin. La becquée, la quantité de nourriture qu'un oiseau peut recevoir dans son bec. Lorsqu'un oiseau nourrit ses oisillons, on dit qu'il leur donne la becquée. Le mot s'emploie aussi pour les humains. On dit d'une maman qui nourrit son enfant par petites cuillerées, qu'elle lui donne la becquée.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens