Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2021 7 01 /08 /août /2021 09:00
Le livre à venir. Maurice Blanchot. Juin 1971. © Jean-Louis Crimon

Le livre à venir. Maurice Blanchot. Juin 1971. © Jean-Louis Crimon

C'est un livre de poche. Idées nrf. Volume double. N° 246. Acheté à Amiens, en novembre 1971, à la librairie Helluin, rue Léon Blum. Emporté dans mon sac à dos pour la Suède, en novembre 1973. Titre : Le livre à venir. Auteur : Maurice Blanchot. L'ouvrage est un recueil de petits essais publiés à partir de 1953 dans la NRF, sous le titre "Recherches". C'est Blanchot lui-même qui précise et qui souligne "petits essais". Petits essais, mais grandes questions. Grands auteurs aussi : Goethe, Malraux, Kafka, Valéry, Rilke, Nietzsche, Proust, et tant d'autres lus et relus avec les yeux, sinon le regard, de Blanchot. 

C'était il y a cinquante ans, mais je m'en souviens comme si c'était hier. La photo de couverture, — clin d'oeil manifeste au coup de dés de Mallarmé —, a été le déclencheur de mon achat. Le titre a conforté mon désir d'acquisition. "Le livre à venir". Pour l'étudiant en Philosophie que je suis, c'est un livre écrit pour moi. Absolue certitude au milieu de tous mes doutes : un jour, j'écrirai. Ce "livre à venir" est un signe du destin.

Relire aujourd'hui Blanchot et son "Livre à venir", un demi-siècle plus tard, peut sembler absurde ou dérisoire. Pourtant, page 9, l'ouverture sur le chant des Sirènes me fascine toujours autant. "Par leurs chants imparfaits qui n'étaient qu'un chant encore à venir, elles conduisaient le navigateur vers cet espace où chanter commencerait vraiment". Sans en avoir la claire conscience, avec mes 20 ans et un peu plus, je suis en quête, moi, de "cet espace où écrire commencerait vraiment".

Cinquante ans plus tard, après bien des tentatives, bien des détours, des enthousiasmes soudains et autant de renoncements, je n'ai pas encore trouvé. Je cherche toujours. Une poignée de doutes en moins. Une flopée de certitudes en trop. Une conviction profonde toujours : à tout jamais plus sensible à la musique verlainienne qu'au coup de dés Mallarméen.

Pour l'écriture, même en relisant, en parallèle à Blanchot, "Un coup de Dès jamais n'abolira le Hasard", je me sens toujours aussi... mal armé.

 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2021 6 31 /07 /juillet /2021 08:57
Amiens. Jardin. Juillet 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jardin. Juillet 2021. © Jean-Louis Crimon

La forme d'un oiseau dans l'eau

Je crois que c'est mon ombre

Boire mon ombre, c'est rigoleau

 

Bon, je sais, ça s'écrit rigolo

Mais c'est pour le jeu de mots

Rigole + eau = rigole eau

 

Quand il pleut, l'eau de la rigole

C'est sûr, elle aussi, elle rigole

Surtout quand ça dégringole...

 

L'eau est rigolote quand il flotte !

 

 

 

© Jean-Louis Crimon

 

(Petits poèmes pour Mya et Enzo)

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 08:57
Amiens. Jardin. Merle noir. Juillet 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jardin. Merle noir. Juillet 2021. © Jean-Louis Crimon

Je suis le Merle moqueur

J'aime jouer à cache-cache 

Même quand ma tête dépasse

 

Je suis le Merle malicieux

J'aime bien voler des cerises

Elles ont un goût délicieux

 

Je suis le Merle malin

Le gros chat noir du voisin

Ne me fait même pas peur.

 

Je suis le Merle moqueur.

 

 

© Jean-Louis Crimon

 

(Petits poèmes pour Mya et Enzo)

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2021 4 29 /07 /juillet /2021 08:57
Amiens. Jardin. Merle et Moineau. Juin 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jardin. Merle et Moineau. Juin 2021. © Jean-Louis Crimon

Parfois Merle et Moineau

Se côtoient gentiment

Côte à côte sur le banc

 

Sans être de la même espèce

On partage le même espace

Et plutôt bien ça se passe

 

Pour une mie ou une croûte de pain

Il arrive qu'on se chamaille

On pourrait tirer à courte-paille.

 

 

© Jean-Louis Crimon

 

(Petits poèmes pour Mya et Enzo)

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 09:07
Amiens. Jardin. Accenteur mouchet. Déc. 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jardin. Accenteur mouchet. Déc. 2020. © Jean-Louis Crimon

 

Tête couleur gris bleuté

Dos brun foncé rayé

Banal ou original

 

Apparente parenté

De loin avec le moineau

Mais ce n'est pas vrai

 

J'ai le bec vraiment plus fin

Suis solitaire et discret

Mon surnom : "traîne-buisson".

 

 

© Jean-Louis Crimon

 

(Petits poèmes pour Mya et Enzo)

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 08:57
Amiens. Jardin. Mésange charbonnière. Mai 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jardin. Mésange charbonnière. Mai 2021. © Jean-Louis Crimon

 

Tête noire, joues blanches

Mésange charbonnière

Mésange familière

 

Arc-en-ciel des jours gris

Beau soleil sous la pluie

Ma plus fidèle amie

 

Gourmande qui raffole

Des graines de tournesol

Ne te manque que la parole.

 

 

© Jean-Louis Crimon

 

(Petits poèmes pour Mya et Enzo)

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2021 1 26 /07 /juillet /2021 08:57
Amiens. Jardin. Juillet 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jardin. Juillet 2021. © Jean-Louis Crimon

Chaque jour de la semaine

A la même heure souvent

Soleil, pluie ou grand vent

Elle surveille son domaine

 

Le même côté du banc

Sa place assurément

La pie à l'oeil perçant

Un instant s'attarde

 

Surprenant face-à-face

Celle qu'on dit bavarde

Ne manque pas d'audace

Elle n'est pas trouillarde.

 

 

© Jean-Louis Crimon

(Petits poèmes pour Mya et Enzo)

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 08:57
Amiens. Jardin. Sansonnet juvénile. Juillet 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jardin. Sansonnet juvénile. Juillet 2021. © Jean-Louis Crimon

Non, même s'il en a l'air

Ce n'est pas un Mystère

Pas une boule de glace

 

Pas un oeuf à la coque

Même dans le coquetier

C'est une boule de graisse

 

Avec des graines cachées

Pour tous les affamés

Mésanges ou Sansonnets.

 

 

© Jean-Louis Crimon

 

(Petits poèmes pour Mya et Enzo)

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 08:57
Amiens. Jardin. Mai 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jardin. Mai 2021. © Jean-Louis Crimon

 

Parfois l'oiseau se pose

Comme s'il prenait la pose

Tout semble parfait

 

Juste à se laisser prendre

Sans chercher à comprendre

Beauté rare de l'instant

 

Cadeau du hasard

Pour qui a le regard

Très vite fugace s'efface.

 

 

© Jean-Louis Crimon

(Petits poèmes pour Mya et Enzo)

 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2021 5 23 /07 /juillet /2021 08:57
Amiens. Jardin. Merle ravitailleur. Juin 2021. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jardin. Merle ravitailleur. Juin 2021. © Jean-Louis Crimon

 

Merle gourmand,

Non, pas vraiment,

C'est pour les enfants,

 

Les p'tits merleaux

Sacré boulot

Ça mange tout le temps

 

Faut toujours courir

Du nid au jardin

Du jardin au nid

 

C'est pas une vie

C'est pas marrant

D'être parents.

 

 

© Jean-Louis Crimon

 

(Petits poèmes pour Mya et Enzo)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens