Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 09:21
Saint-Malo. Etonnants Malouins. 19 Mai 2018. © Jean-Louis Crimon

Saint-Malo. Etonnants Malouins. 19 Mai 2018. © Jean-Louis Crimon

Une rue de Saint-Malo, pour rejoindre les Etonnants Voyageurs de cette année-là. Rencontre impromptue. Complicité immédiate. Le Café Bleu en prend plein les yeux. Photographe chanceux. Mieux : photographe heureux.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2020 3 23 /09 /septembre /2020 17:37
Amiens. Sept. 2019. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Sept. 2019. © Jean-Louis Crimon

Juste pour le plaisir de prendre la pose. Parenthèse d'une rentrée joyeuse. La Marie sans Chemise elle aussi s'en amuse. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2020 2 22 /09 /septembre /2020 08:28
Paris. Quai de la Tournelle. Printemps 2011. © Jean-Louis Crimon

Paris. Quai de la Tournelle. Printemps 2011. © Jean-Louis Crimon

Séance photo improvisée devant mes boîtes de bouquiniste. Au printemps, c'est assez courant. Au début, j'ai cru que c'était de vrais mariés. Très vite, j'ai réalisé qu'il s'agissait d'une mise en scène publicitaire. Cette portion du quai de la tournelle et mes boîtes de bouquinistes sonnent tellement juste qu'on peut croire que c'est "pour de vrai".

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 09:19
Chengdu. Sichuan. Sept. 2011. © Jean-Louis Crimon

Chengdu. Sichuan. Sept. 2011. © Jean-Louis Crimon

Le jeu m'est étranger. Le pays aussi. Ou plutôt, pour une fois, et pour de longs mois, c'est moi l'étranger. Les sons, les couleurs, la langue, l'écriture, tout est déroutant. Déroutant et fascinant. Comme ces hommes qui jouent à ce jeu que je ne connais pas. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2020 7 20 /09 /septembre /2020 17:18
Paris. Square Viviani. Mai 2013. © Jean-Louis Crimon

Paris. Square Viviani. Mai 2013. © Jean-Louis Crimon

Savoir paver ou poser des dalles pour aménager un espace piétonnier, savoir-faire évident qui n'a rien d'évident. Mérite le respect d'autant plus que souvent ne recueille que l'indifférence des passants. Si ce n'est leur agacement. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2020 6 19 /09 /septembre /2020 08:05
Amiens. Rue Jean Catelas. Marché à réderies. Octobre 2019. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Rue Jean Catelas. Marché à réderies. Octobre 2019. © Jean-Louis Crimon

Clin d'oeil à la Barque à cornet des Hortillons. Rencontre soudaine. Parenté lointaine. Simple hasard ou vraie cousine vénitienne. Un jour, il me faudra bien écrire l'histoire des barques à fond plat. Dire dans un roman le beau moment où un Italien, venu à Amiens faire commerce du drap picard, fit la rencontre d'une belle hortillonne. Les romans ont la faculté de dire en secret des vérités que les savants ne soupçonnent pas.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2020 5 18 /09 /septembre /2020 08:07
Amiens. Le Cartonneux. Début des années 70. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Le Cartonneux. Début des années 70. © Jean-Louis Crimon

Je me souviens du cartonneux de juillet qui m'explique comment, le soir venu, pour ne pas avoir trop froid, il "s'entortille" dans ses cartons pour la nuit et qui appelle ça "faire le hérisson". On est dans l'autre siècle, dans les années soixante-dix. Mille neuf cent soixante-dix. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2020 4 17 /09 /septembre /2020 10:47
Amiens. Rue des Vergeaux. 18 Avril 2016. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Rue des Vergeaux. 18 Avril 2016. © Jean-Louis Crimon

Pianoter la ville à pied. De semelle en semelle. Fasciné par ces noms de Boutiques en forme de titres de romans. "Un jour, ailleurs", "Cache-Cache", "Juste un baiser". On croit rêver. La gamberge rue des petites verges. Refrain soudain qu'on fredonne. Ecrire en silence dans sa tête ou sur un clavier numérique. Essaimer des sms. Paradoxe des temps qu'on croit modernes. Quotidien faussement banal. Ce matin, c'est La lettre à Elise que je te texto/ise. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2020 3 16 /09 /septembre /2020 08:28
Amiens. Rue de la Veillère. Début des années 70. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Rue de la Veillère. Début des années 70. © Jean-Louis Crimon

Une de mes premières photos. Début des années soixante-dix. Etudiant en Philosophie. Déjà l'idée de porter le regard sur les invisibles de la société. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2020 2 15 /09 /septembre /2020 09:09
Amiens. Place Gambetta. 14 Avril 2017. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Place Gambetta. 14 Avril 2017. © Jean-Louis Crimon

Main tendue. Beau symbole. Une main qui tend la main. Une main à prendre. Une main à prendre par la main. Peut-être par la main de la dame qui passe. Instant fugace. Impression tenace.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens