Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 10:03
Amiens. 24 Octobre 2016. © Jean-Louis Crimon

Amiens. 24 Octobre 2016. © Jean-Louis Crimon

Cher citadin matinal,

 

Toi, tu le sais, tu le tiens d'un balayeur, matinal comme toi. "La place du balai", c'est l'espace que doit laisser chaque automobiliste, entre sa voiture et la bordure de trottoir. La place du balai, pour que le balayeur puisse faire son travail. Puisse bien faire son travail. Que l'on se gare en épi ou pas.

Manifestement, ça ne s'enseigne pas dans les Ecoles de conduite automobile, pas davantage chez les élus municipaux. Pas de pot, mis à part les pots d'échappement. Le balayeur des rues en est pour sa quotidienne déconvenue.

Tous les usagers de la ville devraient recevoir une formation au balayage et aux contraintes du balayeur. Pourrait commencer par le nom et la composition de toutes les sortes et de tous les types de balais.

Le balai sert au nettoyage, ménager ou urbain. C'est un outil composé d'un long manche auquel est fixé un faisceau de brindilles, de feuilles ou plus généralement une brosse de crin, de soies, de nylon. Il y a ainsi une multitude balais qu'on peut définir par leur composition.

Balai de bouleau, de bruyère, de chiendent, de crin, de genêt, de jonc, de paille, de palmier; balai automatique, balai mécanique. Balai à laver ou balai-brosse, balai à vaisselle, à franges. Les récalcitrants feraient connaissance avec l'armoire ou le placard aux balais.
 
Drôle, non, ton idée ? Tu ne serais pas en train de candidater à une place de formateur ?
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens