Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 08:37

423459 10150670060014726 1286314768 n

© Jean-Louis Crimon

 

                                                                                                                   

 

Deux orfèvres. Orfèvres en jeux d'ombres. Normal, en face, c'est Le Quai. Le Quai des Orfèvres. Là, où on décide de vous mettre à l'ombre

De loin, j'observe la scène. Je ne comprends pas. Je vois mais je ne comprends pas. Je ne vois pas ce qu'elles font. Ce qu'elles veulent faire. Sûr, à elles deux, elles font la paire. Je m'approche. Je me rapproche. Elles composent des ombres. Elles jouent aux ombres.

Dans les mains de celle de droite, prenant appui sur la tête,  iPhone oblige, la photo se prépare. Marrant. Marrant vraiment. Scène de rue. Inattendue.

Elles vont se prendre en ombres. Prendre leurs ombres. Je tourne le dos à la Seine. Je contemple la scène. Regard sur le regard. Regard au second degré. Regard au second degré sur un double regard. J'ai trouvé. Je vais les prendre. Les prendre en train de se prendre. Les prendre en train de prendre leurs ombres. Photo de photo. Elles prennent leur ombre. Pas n'importe quelle ombre. Une ombre double. Ombre de leurs ombres. Ombre de leurs deux ombres.

Soudain, trouvaille fulgurante. J'ai vu. Je vois. Les bras au-dessus des têtes font la paire. Les bras forment des yeux. Des yeux. Deux yeux. Visage d'ombre qui regarde de face les deux silhouettes que je ne vois que de dos. Silhouettes amies de deux amies. Deux amies qui jouent en plein soleil. Jouent à faire des ombres.

Un seul regret: n'être pas du nombre. Ou plutôt: n'être pas d'une ombre.

On se console comme on peut.    

Moi qui persiste à ignorer Photoshop, j'ai... chopé la photo.           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Armelle Rubens-Gilet 24/08/2012 22:30

c'est sûr, la photo que les jeunes filles veulent avoir est celle du regard en béton dessiné par l'ombre de leurs deux têtes et quatre bras.
... et l'instantané est fixé pour l'éternité par JL Crimon!

patrick coston 21/08/2012 11:24

les mains sur la tête je pensais a une arrestation moi, vu le lieu...(lol).

armelle dauriac 18/08/2012 12:11

J'espère pour elles, qu'elles ne prennent que les ombres, parce-que photographier le Quai des Orfèvres, n'a rien de bien passionnant ! A droite, il y a : Notre Dame, cela me semble plus approprié,
pour jouer aux ombres Chinoises. Derrière, non, c'est l'Hôtel-Dieu, le sinistre hôpital de l'ennui, mais L'Hôtel de ville n'est pas loin non plus, il est magnifique, pour jouer à cache-cache ombres
! Alors pourquoi, le tristement célèbre Quai des Orfèvres ? Peut-être justement, car il n'y a que de l'ombre !

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens