Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2019 5 11 /01 /janvier /2019 08:37
Edouard David, sa femme, ses enfants et ses amis. © archives Rosati Picards.
Edouard David, sa femme, ses enfants et ses amis. © archives Rosati Picards.

Edouard David, sa femme, ses enfants et ses amis. © archives Rosati Picards.

 

Faut-il le rappeler, Edouard David (1863–1932) est né dans une famille on ne peut plus modeste, pour ne pas dire pauvre. 

Tchot Doère est né à Amiens, dans le vieux quartier Saint-Leu. La famille vit chichement : le père est tisseur et le petit Edouard à neuf frères et soeurs. La mère, qui ne sait ni lire, ni écrire, est une excellente conteuse. Sûr que l'imagination de l'enfant va se nourrir aux histoires que raconte la maman. Autre apport indéniable, les séances des Cabotans, Lafleur, Sandrine et Tchot Blaise, héros inséparables des marionnettes picardes. 

 

 

 

Je me suis souvent demandé si le gamin de Saint-leu devenu Chef de Bureau de la Préfecture composait ses poèmes en picard pendant ses heures de travail, si le citadin rêvait de la campagne derrière des grilles du bâtiment républicain, ou bien s'il avait - pourquoi pas ? - fait l'acquisition, avec ses droits d'auteur, d'un terrain dans les Hortillonnages. Pour y venir goûter un bénéfique repos, en famille et avec des amis, en fin de semaine, le samedi-dimanche, et pourquoi pas, pendant les vacances. 

La réponse à mes questions, - hasard fabuleux, quand j'y pense -, vient d'une carte postale ancienne. Une simple carte postale trouvée chez un bouquiniste amiénois. Une carte postale écrite, - mais oui -, par l'un des enfants d'Edouard David. La carte postale fut postée - le cachet de la Poste en fait foi -, le 17 août 1904. Edouard David a 41 ans. "Chés Hortillonnages", son oeuvre maîtresse, ont déjà plus de quatre ans. 

 

« Nous nous sommes bien amusés à la noce, mais nous sommes fatigués. Père a acheté une île dans les (H)ortillonnages. Nous y avons passé deux jours, ce qui nous a beaucoup fatigué. Papa et maman nini sont toujours pareils mais fort fatigués. Je prierai ma tante de vouloir bien mettre Robert par terre et de te porter pour te défatiguer. Un bec à tertous. L. David »

 

Carte postale signée "L. David", sans aucun doute Lucien David, fils cadet d'Edouard David, à l'époque âgé de 13 ans. Carte postale adressée à André David, le fils aîné. 

 

Les mots des cartes postales pour compléter les mots des livres. Les écritures familiales, les écritures privées, devenues publiques, tout semble venir à nous pour célébrer celui que Pierre Garnier n'hésite pas à comparer, en 1970, dans son "Edouard David, poète picard", à Mistral. 

 

Edouard David, chantre de Saint-Leu comme Frédéric Mistral fut le chantre de la Provence. 

 

 

© Jean-Louis Crimon

 

 

Chés Hortillonnages. Edouard David. Amiens Imprimerie Picardie. Janvier 1900.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens