Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2018 6 07 /07 /juillet /2018 04:42
Amiens. Géométrie fluviale. Juillet 2018. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Géométrie fluviale. Juillet 2018. © Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2018 5 06 /07 /juillet /2018 08:10
Paris. Mai 2013. © Jean-Louis Crimon

Paris. Mai 2013. © Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2018 4 05 /07 /juillet /2018 00:00
Paris. Sept. 2012. © Jean-Louis Crimon

Paris. Sept. 2012. © Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2018 3 04 /07 /juillet /2018 00:00
Amiens. Août 2015. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Août 2015. © Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2018 2 03 /07 /juillet /2018 00:03
Picardie. Vallée de l'Hallue. Géométrie souriante. Mai 2017. © Jean-Louis Crimon

Picardie. Vallée de l'Hallue. Géométrie souriante. Mai 2017. © Jean-Louis Crimon

 

Je connais des maisons qui vous sourient au premier regard. Elles font d'emblée bonne figure. Avenantes, on les sent bien élevées. Accueillantes. 

Celle-ci est vraiment charmante. Si l'on cogne à la vitre, on se demande quelle fée va vous ouvrir. Je ne le saurai jamais. Je n'ai pas osé frapper. 

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2018 1 02 /07 /juillet /2018 00:01
Amiens. Géométrie urbaine. Juin 2018. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Géométrie urbaine. Juin 2018. © Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2018 7 01 /07 /juillet /2018 21:03
Amiens. Place Gambetta. Août 2015. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Place Gambetta. Août 2015. © Jean-Louis Crimon

 

 

Jaune balayeur sur pelouse verte

Pince les mégots dans l'herbe

Ponctuation superbe

D'une journée à peine ouverte... 

 

Point d'exclamation subtil

Dans l'écriture du matin

Parfum volatil

Des mégots du destin...

 

Non fumeur, mais fumasse

Le balayeur, tous, les ramasse

S'en va, clopin-clopant, faux mendigot,

Tous les hommes naissent libres et... mégots.

 

 

 

© Jean-Louis Crimon 

(La Chanson amère)

Partager cet article

Repost0
30 juin 2018 6 30 /06 /juin /2018 09:47
Amiens. Saint-Leu. Juin 2017. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Saint-Leu. Juin 2017. © Jean-Louis Crimon

 

 

Cette photo a tout juste un an. Quand je la prends, je me demande si le petit homme aux faux airs de Tintin aquatique ne va pas succomber à l'emprise des herbes dévorantes. Variété non répertoriée d'algues folles d'art contemporain. 

Un an plus tard, j'apprends que ce sont deux rugbymen avinés qui l'ont ruiné. Pari stupide d'un faux intrépide. Plaquage inutile. Exploit futile.

 

"L'homme sur sa bouée" faisait partie d'un triptyque de statues réalisées en 1993 dans un même tronc d'arbre par Stephan Balkenhol, un sculpteur allemand. L'homme sur sa bouée pointait du regard deux autres personnages de bois, un homme à la chemise rouge et une femme à la robe verte, tous deux accrochés aux façades des maisons d'en face.

 

© Jean-Louis Crimon  

Partager cet article

Repost0
29 juin 2018 5 29 /06 /juin /2018 14:17
Amiens. La Tour Perret encagée. Juin 2018. © Jean-Louis Crimon

Amiens. La Tour Perret encagée. Juin 2018. © Jean-Louis Crimon

 

Verrière aux allures de verrue. Absurdité prétentieuse et confuse. Inopportune bonne fortune. Inutile exercice de style. Parapluie de verre et d'acier, qui ne protège même pas parfaitement de la pluie. Faux sous-bois urbain que Claude Vasconi, l'architecte, avait voulu " frondaison artificielle supportée par une forêt d'étais disséminés".

Châtiment cruel qui condamne à une ombre éternelle les propriétaires des appartements des immeubles de cette place Alphonse-Fiquet. Désormais bien mal infitché

 

Dix ans plus tard, elle est de plus en plus sinistre cette place de la gare. Non sens définitif.  La couleur verte du vitrage de la toiture n'apporte pas l'ambiance forestière annoncée et le parvis central ne fait pas franchement figure de clairière. Des jets d'eau désespérés lancent  parfois leurs flèches liquides. Sans qu'on sache vraiment pourquoi.  

 

Le temps ne fait rien à l'affaire. L'oeuvre de Claude Vasconi - en dépit de la belle animation de quelques joyeuses terrasses alentour - semble de plus en plus... désoeuvrée.

 

 

© Jean-Louis Crimon  

Partager cet article

Repost0
28 juin 2018 4 28 /06 /juin /2018 12:15
Amiens. Place Alphonse-Fiquet. Début des années 1970. © DR

Amiens. Place Alphonse-Fiquet. Début des années 1970. © DR

 

C'était mieux avant ! L'expression m'a toujours agacé. Pourtant, aujourd'hui, je ne suis pas loin de la reprendre à mon compte. Le grand chambardement qui met ma ville sans dessus dessous, et sans jamais me demander mon avis, me laisse complètement désemparé. Elle était belle et limpide la Place de la Gare, au début des années soixante-dix, quand je prenais le bus pour me rendre au campus...

 

 

© Jean-Louis Crimon 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens