Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2020 4 12 /03 /mars /2020 10:57
Amiens. Science Po. Renaud Deschamps. 10 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Science Po. Renaud Deschamps. 10 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon

Renaud Deschamps, ou putôt Renaud des villes, ch't'honme-lo, i l'est fin touchant. Ene bielle allure, éne bielle fidgure, pi éne certaine esstature. O s'dit tot'd'suite qu'chi ch'est point por ch'coeup-chi, sins autchun doute qu'ché sro por ch'prochain coeup. Il o tout' d'in futur Maire d'Anmien. Un tiot remake ed' Gilles de Robien. Juste in molé pus timide, pus réservé. Je n'veux point dire in certain manque d'assurince, vu qu'i sonte tous les deux dins ch'métier d'chés assurinciers. 

Seur qu'i sro au deuxième tour. I l'o bien rodé sin discours. Point trop à droète, point trop à gueuche. In bieu sourire in bindoulière por aller cacher chés voés qui feut por gangner. Feut point oblier qu'i l'o été Ch' Maire-Adjoint du Commerce d'l'étchippe à l'Mairesse sortante. Ch'gars-lo n'est point in inconnu, i connoait minme granmint d'monne. L'o l'air, lui, d'êt' putôt bien aimé sus l'plache d'Anmien.

Dins sin programme, ch'Bus gratuite por chés pus ed 60 énées, ch'est éne boène idée. Pus courageuse qu'tous chés eutes, d'Birgitte Fouré à ch'Julien Pradat, in passant pis rapassant par ch'Porquier, qui mettent cha sous conditions ed'ressources. Sins oblier qu'li, i n'oblie point chés pistes cyclabes et qu'i sait foaire l'différinche entr' éne bande cyclabe pis éne piste cyclabe. Point l'cas d'tout l'monne dins chés candidats à l'Mairie. 

 

Ch'quadra Deschamps, ouais, à m'n'idée, ch'est in coeup gangnant... A ch'prochain coeup ! 

 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 23:31
Amiens. Science Po. Face à face Christophe Porquier. 10 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Science Po. Face à face Christophe Porquier. 10 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon

Li, ch'est ch'technocrate, ch'ti qui n'sait point parler conm' nous eutes. I l'o dins s'bouque equ'des mots com' mobilité, modalité...  A croère qui n'o jamoais vétchu éne vie conm os l'vivons, nous zeutes. I dit des trucs incompréhensib conm' "végétaliser la ville", au lieu d'dire "feut r'planter des abes". I dit "créer des cheminements piétons adaptés et sécurisés" au lieu d'dire qu'i feut qu'chés vélos i z'arrêtent ed rouler à tout' berzingue sur chés trottoèrs ! I dit "agir contre les incivilités" au lieu d'dire : ch'est fini, ch'timps-lo ed toudis tout esstchuser, feut arriver à "ch'ti qui casse, c'est ch'ti qui paie". A s'd'minder si chez l'boulanger eussi i s'in vo querr sin pain avu des mots coésis d'éne phrase alambiquée, style : "Poriez-vous m'octroyer éne badguette attractive pis un wâtieux battu d'el transition écologique ?"

Fin trisse au fond ed'vire un gars comme cho qu'o plutôt l'air sympathique à ch'départ, s'infermer dins in verbiache paréle. Ch'problèm', ch'est qui n's'in rind mêm' pas compte. I gangneroét à êt' in molé pus simp', pus direct, pus concret. A m'n'idée, i n'o janmoais travallé ed'ses mains, ch'gars-lo. I n'o frotté s'tête qu'à des problèm' ed'burieu. D'bureaucrates et d'technocrates, d'aristocrates ed'dossiers.

 

Chelle qui l'écoutoait conm' si al' buvoait du p'tit lait, ch'est l'bielle Barbara Pompili, s'fanme au Porquier. Chelle qu' al o, après s'êt' foait élir député écologisse, in bieu jour, sins prév'nir, surtout point ses électeurs, traverser l'rue, por aller s'assir sur les bancs d'el République en Marche, ch'parti des Macroneux. Chés gins qui te d'mindent tin vote in t'essplitchant qui sont com' chi et pos com' cho, mais qui t'oblite bien vite, éne foés ch'l'élection gangnée, feut s'in méfier. 

Moralité : o n'peut mie foère confiénche à ch'l'homme d'éne fanme paréle ! 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
10 mars 2020 2 10 /03 /mars /2020 21:35
Science Po Amiens. Cédric Maisse. 10 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon

Science Po Amiens. Cédric Maisse. 10 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon

Ch'ti qui l'o foait ch'meilleur intertien, seûr, à m'n'avis, ch'est li, ch'fiu à Gérald Maisse, Cédric ed d'sin prénom. D'intrée, il o joué ch'ju d'chés tchestions pis d'chés répons, sins du tout' s'débiner conm' granmint d'ezz eutes. On sint qu'i connoait s'ville pis ses dossiers. Feut dire qu'il o déjo été conseiller, dins ch'l'étchippe d'ech socialisse Demailly, même si, à c'que Lafleur il o coprind, a n'étoait point ch'grind amour. En-n'hui, ch'est li qui conduit éne liste vraimint d'gueuche, avuc in molé d'insoumis. Pis ch'est ch'ti qu'i l'o ch'meilleur projet pour rind' hommage à chés fusillés d'el Citadelle : foaire in Centre d'études historiques sur la Résistance. Vla éne idée qu'all nous cange d'chès simpiternelles radoteries d'sus ch' Grind Jules. I n'o pus qu'assez d'êt' à tout bout d'champ... vernis d'chez Vernis, par chés monomaniaques ed' Verniens !

 

Ch'Lafleur, i l'avo prind avec li chés deux livs qui sonte éne bielle tiote base por parler d'chtulture. Je me souviens d'Amiens et pis L'Hortillon des mots. Avec l'idée ed'titiller in molé chés candidats d'sus leu niveau littéraire. Manon Lescaut, Choderlos de Laclos pis Roland Dorgelès, Lécavelé, d'sin vrai nom d'naichince. A l'tchestion sur Dorgelès, ch'grind dadais-lo d'Bienaimé, numéro 8 dsus l'liste ed Dame Fouré, i s'est énervé tout d'suite in braillant : vous n'allez pas m'interroger sur tous les écrivains que je ne connais pas ! Cho bien foait rire ch'grind ferlapier ed' Lafleur. C'est pas l'oral du Bac ! qu'i l'o coère rinfiqué ch'l'ignorant. Bah si, mi fiu, chi t'es candidat à diriger nou ville d'Anmiens, tu doès in connait' in molé sus s'n'hitoère, pis sus chés écrivains qui sont nés ichi. Pinsez don, ch'gars-lo i l'o grimpé sus chés grins g'vaux pis il o dit à Lafleur com' pour pour l'vexer : si tout le monde vient ici pour vendre ses livres... Erreur, min père, ch'est ti qui vient vind' tes idées, qu'Lafleur i o racacher dins s'gamelle. Minme si d'z'idées, ch'gars-lo, de c'qu'il a montré ch'soèr lo, i gn'o mie grinmint ! Ch'Lafleur, qu'il avoait té coési conm' modérateux par chés étudiants ed'Science Politique d'Anmiens, i l'o foait s'n'ouvrage ed'questionneux impertinent. F'sant comprind' à ch'Biennaimé, qu'in dépit d'sin nom, i n'l'étoait point tant qu'cho !

Nactieux, magnéreux, ignorant qui s'voudroait chef du gouvernement, mais qui froait miu d'er'torner à ses études ! Lafleur, i l'o pinsé à part li minme : Chés gins lo qui veul't t'comminder, min fiu, chés in mont d'fiers-tchus qui n'connaissent point grind coeuse, por point dire erien du tout. Ch'est pos d'vrais Anmiénoés, sonté juste - minme chi ch'est point aimab' por min beudet- des Ânes miénoés

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 09:57
Amiens. Mars 2020. Les 55 de la liste "Amiens, c'est l'tien !" © DR

Amiens. Mars 2020. Les 55 de la liste "Amiens, c'est l'tien !" © DR

Por la gueuche, ch'est carrémint l'daraine line droète. Avuc in molé de certitudes, in molé ed'doutes eussi. Feut dire qu'tout est possib' et pis, in minme timps, qu'ch'a n'est mie gangné d'avinche. Chés sortants, i font tout' por garder leu plache, pis chés arrivants, i n'sont point eussi convaincants qu'i d'vroaient l'ét'. A c'mincher par ch'bus gratuit qu'à m'n'idée, ch'est c'qui feroait l'difrinche inter tout' chés listes. Mais vraimint gratuit por tertous. Pos gratuit por certains, pis payant por ch'z'eutes. Soét-disint chés pus riches. 

Foère payer chés r'traités por chés chomeux, ch'est point vraimint éne idée d'gueuche, ch'est du Macron tout cru. Du Macron tout cru à quoé ch'Lafleur i n'croét point. Feut bien l'dire, chi des gins i z'ont travallé tout' leur' vie, cotisé au matsimum, bien tout payé, leus taxes, leus z'impôts, sus ch'salaire, chés taxes d'habitation et pis chés taxes foncières, o devroèt leu dire un grind merci, putôt que d'les foère passer por des riches et les racketter, à coeup de CSG ou bien d'aut' manigances. Ch'bus, en'hui, i doét ét' gratuit por tertous. Doét point i avoèr ed'batard dins ch'truc-lo. 

Ch'est ch'geste' qu'chés gins d'Anmiens i z'attind'tent. In truc i molé impinsab' mais quind minme possib'. In truc qui poroait foère un rud' bieu titre dins ch'jornal, dins Ch'Courrier qui part, mais pos seulemint, dins l'France tout' intière, in titre conme : A Amiens, la gauche s'habille en Pradat

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 12:28
Waouh Wéo, Dame Fouré passe à la télé. 2 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon

Waouh Wéo, Dame Fouré passe à la télé. 2 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon

L'fanm' lo, j'n' el' coprindroès janmoés. All' veut toudis nous foère matcher du brin pis nous foère croère qu'ch'est du caviar. Avuc in aplomb incroyab'. Mais ch'pus miux, ch'est qu'all o foait in rud' de bieu lapsus l'eut' foés à Télé Wéo. All vouloait parler d'chés trains toudis in r'tard, et all' o dit, sins rire, chès bus toudis in retard. A foait sourire in molé, mais i n'o pos eu in por r'bondir sur in aveu parèle et pis t'el racacher ed'volée. Ch'Lafleur i trépignoait d'vint ch'poste à voloèr prind el parole pis ech' micro. 

En plus, janmoès in mot por ch'ti qu'il l'o porté seur chés fonts baptismaux d'el politique, ch'dénommé Gilles de Robien, ch'tiot Prince au sang bleu qui l'o prind l'Mairie à chés rouges, chés communisses, en 89. In mil neuf chint quatre-vingt neuf, falloaitt l'foère. Por ch' deuchintièm' énnée d'el révoluchion frinçaise. In fiu d'el vraie noblesse à l'Moéson du peuple. In rud' coeup porté à tous chés gins d'gueuche ! De ch'thomme-lo qu'i l'o foait princesse, Dame Mairesse, all' n'in parle janmoès. In molé trop fière-cul. 

Mais cha n'est mie tout'. Ch'dernier coeup de l'étchipe à chés manettes, pis qu'i veul'tent garder chés commandes, ch'est in rud'bieu catalogue ed'tout c'qu'i z'ont foét pindint leus six énées aux affoères. Des pages intières d'éloges et pis d'photographies sur deux colonnes "Avant" pis "Aprés". Feut traduire : Avant, ch'étoait carrémint nul. Après, ch'est tellemint miux. Photos forchémint tertoutes très choisies. Conme ch'est toudis l'cas dins ch' JDA, le Journal municipal. O n'y parle que de ch'qui vo bien, janmoès de c'qui vo mal. 

Seul problème de ch'bieu catalogue ed' 32 pages, tout in couleurs, infitché dins tout' chés boétes à lett' d'chés Anmiénoés, i gn'o point imprimé ch'nom de l'Imprimeux et chés noms d'cheux qu'ont écrit chés artiques élogieux. Ch'documint lo, à l'idée moqueuse ed'Lafleur, n'srait-ti point in molé... hors-la-loé ? La loi électorale, comme i dis'tent ceux qui sav'tent.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
3 mars 2020 2 03 /03 /mars /2020 11:13
Pangolin. 2 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon / Capture d'écran BFMTV.

Pangolin. 2 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon / Capture d'écran BFMTV.

Tout cho à coeuse d'ech' bestiol-lo. Ch'pangolin. Feut vraimint ét' in molé zinzin por confond' avuc in artichaut ! Mêm chi dins ch'poéyis-lo, parait equ'tout c'qui s'minge, o l'minge. Ch'est mie des mintiries. Ch'Lafleur i l'o vu d' ses prop' z'yux quind i yo été, pindint six moès. Pour foaire appreinn' l'français, pis in molé ed picard, à d'z'étudiants rud'mint intelligints. In d'chés tchuisiniers d'el ville où qu'il étoét, i l'i o esplitché : nous, les Chinoès, tout c'qu'o quat' pattes, o l'attrape, o' l'tchuit, pis o l'minge. Ouais, min père, tout c'qu' i o quat' pattes. Sauf chés tabs, pis chés cayelles ! Por seur, min tchuisinier Chinoés, i n'parloait mie l'langue de boés !

 

Ch'Lafleur qui n'est point l'mitan d'in âne, et pis qu'i l'o coère in molé des lett' dins s'tête, i s' souvint d'in passage d'éne fab' d'ech fameux La Fontaine. Apprint avu ch'marister d'Contay, à l'école primaire. A disoait :

 

"Un mal qui répand la terreur

Mal que le Ciel en sa fureur

Inventa pour punir les crimes de la terre"

et pis eussi :  "Ils ne mouraient pas tous, mais tous en étaient frappés"

 

JEAN DE LA FONTAINE. "Les Animaux malades de la peste". Livre VII,1. 

 

Os avez qu'à méditer, com i dis't parfoés chés baveux dins ch'poste ou bin chés tchurés autrefoés à fin d'el confesse. Ch' Lafleur, li, i n'est fin seur qu'ech truc-lo, minme sins in appler au Ciel, ch'est point par hasard equ' cha nous arriv' sus nou gamelle. 

Vo falloèr in bieu jour décider éne foés por tout' d'in finir avu tout ch'bordel planétaire d'ech mond' capitalisse qu'i n'pinse qu'à chés bénéfices à gangner, mais qui court à s'perte. Pis nous avu li. Moralité : ch'coronavirus, va falloèr in sacré patchet d'timps por s'in défoère. A espérer qu'i n'fasse point autant d'macchabées qu'el grippe espagnole d'y o tout juste chint ans. Pus d'chinquante millions d'morts. Ch'coronavirus, à ch't'heure, à n'est janmoès qu' troès ou quat' mille, pis surtout' des viux, mais quind même, a n'est mie éne raison, os sommes pus in 1918. 

Bon, por finir seur éne note in molé pus rigolante, Ch' Lafleur i vo vous n'in dire in-ne boène : connaissez-vous l'diff'rinche qu'i gno inter Macron pis Chirac ?

Non ! Ben, ch'est simp' : Chirac, ch'étouait l'virus d'ech' Corona et Macron, ch'est ch'coronavirus !

Allez, adé, mes gins ! 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
2 mars 2020 1 02 /03 /mars /2020 23:39
Amiens. Wéo. Lundi 2 Mars 2020. Capture d'écran © Jean-Louis Crimon
Amiens. Wéo. Lundi 2 Mars 2020. Capture d'écran © Jean-Louis Crimon

Amiens. Wéo. Lundi 2 Mars 2020. Capture d'écran © Jean-Louis Crimon

Ch'étoait d'éne tristesse infinie. Qué manque d'inthousiasse ! Qué manque d'charisse ! Qué manque d'humour ! Triste à n'in finir abstintionisse. Ene émission portant rud'mint ben annonchée dins ch'jornal. A disoait dins in fin bieu français : Les candidats seront tirés au sort pour évoquer en binôme une question concrète parmi quatre thématiques : "Amiens, une ville où il fait bon vivre ?", "Amiens, une ville vraiment verte ?", "Quels arguments pour attirer de nouvelles entreprises et créer de l'emploi à Amiens ?", et "La sécurité des Amiénois est-elle bien assurée ?"

Os voyez l'ginre. Carrémint des sucettes, des douceurs, des bonbecs mais pos des acidulés, des caramels mous mais pos d'z'épicés. 

 

Finalemint, celle qui s'est' l'miux débrouillée dins l'exercice, ch'est la Fany, chelle qu'si t'y mets deux "f" au milieu d'sin nom, cha foait Ruffin, mais rien à voir avec ch'l'instigateur muché d'Amiens c'est l'tien. In eut' qu'i l'o bien joué l'coeup, ch'est ch'ti qu'est toudis en noeud papillon. Il o carrémint sorti de s'chrysalide, sins por autant crever l'écran. Ej'parle du dénommé Deschamps. 

 

Feut dire qu'à n'étoait mie des tchestions très durtes, putôt des "Os in pinsez quoé ? Os faites quoé ? Quelle idée os avez sus ch'sujet lo ? " A m'n'idée, pos vraimint du jornalisme, juste in tiot truc ed'communicachion, éne tiote séince ed'vocalises, equ'tout l'monde il o sin temps d'parole pis qu'i soét à l'fin du machin fin contint, pis surtoute fier qu'es brogne elle o passé dins ch'poste d'télévision. Mais por Anmiens, bénéfiche d'l'opération  ? proche du zéro absolu !

I gno minme point eu in courageux d'questionneux por taquiner l'Mairesse sortante sur sin Calamar d'el plache de la Gare et d'chés chintaines d'milles d'euros qu'cha coûte l'abomination parelle ! Pis d'chés bambous qui frinchemint vont sacrémint dénoter dins l'paysage.

 

 

© Jean-Louis Crimon

 

Partager cet article

Repost0
27 février 2020 4 27 /02 /février /2020 07:57
Amiens. Place de la Gare. Ch'Némo. Janvier 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Place de la Gare. Ch'Némo. Janvier 2020. © Jean-Louis Crimon

Avu s'brongne ed' TGV pis sin corps in forme ed'Tramway, ch'est vraimint ch'l'ORNI, ch'l'objet roulant non identifié, ch'nouvieu bus d'Anmiens. O c'minche à s'y fouaire, mais ch't'éne rud'affoère. Chés démarraches, i sont' toudis in molé trop brutal, et si o n'vos êtes point bien t'nu à l'éne d'chés barres, os vos r'trouvez d'in coeup assite sins l'voloèr ! Pis chés gins i ritent ed'vous. 

Dins l'caimpègne d'chés élections municipales, ch'est pos coère l'foère d'empoègne, c'est toudis ch'timps des calculs. C'est à ch'ti qui fro pus gratuit' qu'chés eut' qui font déjo des promesses avuc in tchot molé d'gratuit. L'Mairie sortante, en pus d'ech sam'di qu'on n'paie jamoais, propose ch'mercredi gratuite eussi. 

L' liste "Amiens, c'est l'tien" avoait affiché d'imblée "bus gratuit", comme à Dunkerque ou à Grenoble, mais su sin dernier prospectus, i z'ont r'vu l'gratuité à la baisse. S'ro gratuite pour chés jones d'moins d'26 ans, chés d'mindeux d'emploés, chés RSA, chés handicapés et pis chés viux ed'pus soiéssinte énées, à condition qui n'paye'te point d'impôt edssus l'revenu. Moralité ceuss' qui paitent, bin i paieront deux foés ! Drôle ed'manière d'foère el'justiche ! 

Sins oblier qu'i copient à leu fachon ch'Macron avu l'taxe d'habitation : Ch'bus s'ro gratuit pour tout l'monne en... cheptimb' 2022. L'taxe d'habitation, al s'ro finite por tout l'monne en 2023. 0 n'foét point d'omelette sins casser d' z'oeuffs ! 

 

Ch'pus drôl' côté promesses, ch'est ch'gars qu'o in noed pap' en boés, pis éne langue du même métal, ben li, l'pus sérieusemint du monne, i promeut ch'bus gratuite pour tertous, sins conditions ed'ressources, por... chés pus d' soiéssinte dix ans. Qué talent ! N'manque point d'tchulot ch'gars-lo qui caindidate à l'ville pis qui s'nomme Deschamps. Passé 70 ans, l'gratuité all' s'ro limité, pass'qu'après 70, on prind vit' ch'dernier bus, ch'bus por l'éternité : ch'corbillard ! 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 10:57
Amiens. Jean-Yves Bourgois. 24 Février 2020. © DR.

Amiens. Jean-Yves Bourgois. 24 Février 2020. © DR.

Ch'étoait ch'ti qu'il avoait foait ch'pus bieu programme, in bieu dépliant bien plié, format portefeuille, point du tout com' chés grindes feulles de 'z'eut' qu'i font' des pages doubes format prospectus commerciaux, qu'o croiro des réclames d'Monoprix, d'Auchan, d'Carrefour ou d'Leroés-Merluche. A chercher à vir le 9,99 ou le 19,99 in fache d'leus propositions. Ch'gars-lo, en pus, il étoiait plutôt ginre modeste. Discret. Attinchionné. Point eimblayeux ou naxieux por in euro. Pas pus fier-tchul qu'cho.

Bin, sins prévnir, il o annonché avu éne tête d'carême (normal, on y étoét presque !) qu'i r'tiroait s'caindidature en déclarant qu' l'heure, all étoait fin grave. Feut r'marquer qu'i n'o point dit textuellemint : "Il y a beaucoup trop de candidats et le risque est trop grand que ce ne soit la gauche qui l'emporte." Cha auroait eu l'mérite de la clarté. Il o dit : "Force est de constater que le nombre de candidats déclarés est élevé, que les calculs personnels priment sur l’intérêt de la ville. Un risque politique majeur existe : notre ville livrée à des extrémistes. " Diantre, d' z' extrémisses ! Où cho qu'i n'o d' z'extrémisses ? A droète et à ch'l'extrème droète ? L'extrème droète, o n'vo mie sin plaind', all' o passé l'arme à gueuche et à gueuche, n'ont mis l'air d'ét' d' z' extrêmisses. 

 

Ch'pire, ch'est qu'non contint d'mett' si vite au rincart sin bieu bus ed'caimpaigne, ch't'homme i l'o déclatcher sin rire :

"Par amour d’Amiens, et volonté de servir les habitants, je souhaite être Maire de ma ville. Par amour de ma ville et de l’intérêt général, je veux éviter de voir Amiens retomber dans le déclin des années 1970. Prenant mes responsabilités, je retire ma liste. Les Amiénois peuvent toujours compter sur moi. Pendant 6 ans, je servirai les Amiénois en disant l’intérêt général. Dans tous les cas, je serai leur candidat en 2026."

Bin voyons, ch'gars i jette l'éponge en 2020, mais i s'inscrit déjo pour 2026. R'marque, d'ichi lo, i peut toudis foaire... chauffeur de bus. Dins chés quartiers où que ch'Némo i n'passe qu'une foès dins l'heure, cha f'roait rudemint plaisi à chés gins. Qui pourroaient bin voloèr élir' Maire d'Anmiens in chauffeur de bus comme cho...

 

Por c'mincher, tu conduis tin Bus, pis après tu passes tin permis d'conduire l' Ville ! 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
23 février 2020 7 23 /02 /février /2020 11:31
Amiens. Chat roux tigré se rêve en Zèbre. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Chat roux tigré se rêve en Zèbre. © Jean-Louis Crimon

Min cot, ch'étoait un fin drolle éd' Zèb. Ch'étoait un bieu cot tigré roux. In tchot lion qui s'reuvoait en Zèb. Ch'est incroyab com' chés cots, com' chés gins, i font tout por es mucher toudis davintage dins in eut personnache que ch'ti qu'el nature, all leu o donné à l'naissinche.  

Min cot, l'étouot comme cho. In vrai cot d'théât' ou d'cinéma. In jor, l'éto Sphinx égytien, in eut' jour, Lion africain, pis in eut coère, Zèb incroyab'. 

J'n'ai eu du plaisi avec li, pis li avec mi. I m'mingeoait dins la main. I m'parloait souvint. Dins sin langache ed' cot. J'n'o mie d'mau à d'parler d'cho. Pisque j'pinse à li tous les jors qu'ech Diu des cots i peut foaire, admettint qu'ech Diu des cots axiste quequ' part. Dès foès, d'puis qu'i n'est pus lo, min cot, ej'm'parl' tout seu à mi-minme. 

 

Y o des jors où tu te d'mindes si ch'ti d' chés deux qu'os sommes, - du mau à dir' qu'os étoèmes - ch'est point ch'cot qu'est vraimint ch' pus humain des deux.  

Ch'pus grind désaccord inter vous deux, ch'étoait l'rythme des mingeailles et i n'acceptoait point qu'toé, tu vos matcher troés foés per jor, pis li, a sro seulemint matan et soèr, même si ch'est croquettes el matan, boulettes el soèr. Alorse, i foait l'dépité d'vint s'pitanche, et à ch'coeup d'midi, i mile s'gamelle vide en rapport aveuc el'cont'nu de t'n'assiette. A t'mettoait mal à l'aise, et tu pinsoait à per ti minme : ch'cot-lo, ch t'ene bête qui n'est point bête.

A l'fan, tu l' laissoais s'assir sus éne cayelle, in fache de t'cayelle, pis tu lui mettoais éne assiette d'vint l'tienne, pis os mingoéttent com' cho, ch'cot pis ch'moaîte, in tête à tête. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens