Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2020 2 09 /06 /juin /2020 23:19
Amiens. Goéland du soir. Mardi 9 Juin 2020. 1/250. 19:34. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Goéland du soir. Mardi 9 Juin 2020. 1/250. 19:34. © Jean-Louis Crimon

Cette fois, c'est sûr, demain, j'aurai la mer au fond du jardin. La preuve : ce jeune goéland passé me dire bonsoir. Sans crier gare, il s'est posé sur le gazon. A hésité à franchir la véranda pour entrer dans la maison. Porteur de je ne sais quelle nouvelle. 

En fait, il avait dû voir de ses yeux perçants un reste de repas du chat du voisin qui vient parfois gourmander une aile de poulet. Il a quitté son escadrille de famille pour plonger d'un coup chez nous.

Un goéland sur le gazon, surréaliste et bizarre image du soir. Paraît que la mer n'est pas si loin et qu'ils sont de plus en plus nombreux à venir jusqu'en ville. La mer, elle est à moins de cent kilomètres. A vol d'oiseau... 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
6 juin 2020 6 06 /06 /juin /2020 20:29
Amiens. Samedi 6 Juin 2020. 1/80. 20:08. Geai des chênes. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Samedi 6 Juin 2020. 1/80. 20:08. Geai des chênes. © Jean-Louis Crimon

Lui, sûr, pas possible d'affirmer qu'il se conduit comme un gland. Trop habile, trop malin, trop intelligent. Il est arrivé comme ça, un samedi soir, a traversé d'un vol étrange la largeur du jardin, pour se poser près des roses qu'il avait dû voir de loin. A pris la pose, le temps d'une pause. Puis a retraversé le jardin dans l'autre sens pour se percher à mi-hauteur dans un arbre qui n'avait rien d'un chêne. Deux minutes à peine sur son perchoir d'un soir, et il s'est envolé. Le geai des chênes a mis de la couleur dans une soirée grise.

 
 

© Jean-Louis Crimon

 
 
 

Partager cet article

Repost0
13 mai 2020 3 13 /05 /mai /2020 09:37
Amiens. 13 Mai 2020.14:59. Merlette masquée. © Jean-Louis Crimon

Amiens. 13 Mai 2020.14:59. Merlette masquée. © Jean-Louis Crimon

Be lo, ch"est tout' ! Ej' sus allé à l'grind poste in'hui. In bon moés qu'ej' n'étouais point allé in ville, à keuse d'ech' confinemint, pis ed' tout c'qu'i distent d'sus chés gins à risques, conm' mi : pus d'soixinte-dix ins, in mollé ed kilos in trop, pis du mau à respirer. Incroyab spectaque à mes zyux d' viux : chés masques partout. Chés jon-nes, chés moins jon-nes, chés viux. Mardi gro in plin moés d'Mai. Ene tcheue ed quarinte personnes à l'esstérieur d'el'Poste cintrale, pis chés distinches d'in boin mèt' inter chés gins dins l'tcheue. N'in croyais point mes zyux. Ch'étoait conm' dins in reuv', mais ch'étoait un cauchemar. Ch'coronavirus, i nous en foait foaire, à nous eutes, cho, ch'est seur. 

Ej'sus rintré à m'moéson in molé perturbé d'ech'spectac qu'j'avoais vu. D'mes zyux vus. D'mes zyus d'viux. Grinmint ému. Grinmint berlu.

Por em'remonter l'moral, qu'j'avoais dins mes keuchettes, j'em sus mis d'sus m'cayelle ed'gardin. M'terlévion préférée, chés timps-chi, ch'est min gardin, à r'bayer chés oézieux, qui sont fin bieux, pis toudis joéyeux, toudis pleins d'entrain. Ch'bieu pinson d'chés abes, chés moénieux, toudis in ribambelle, ch'merle pis sin fiu, ch'merlot qu'ech père merle i porchasse por qu'i conprenne qu'ech gardin lo, ch'est ch'gardin d'sin père, qu'i feut qu'i treuve in eut' gardin por li-minme. Peut point y'avoér deux merles dins ch'minme gardin. 

L'pus drôle ed' toute, ch'est qu'ech famille, in troès minutes, all étouait fin complète, pisque ch'merlette al' passouait eussi d'vint mi, avu quequ'keuse dins sin bec qu'ej' n'o point bien vu à ch'début. In truc incroyab' ! In truc impensab' ! Ch'merlette al' s'étoait foait in masque nature.  Conm' chi ch'étoait dins sa nature. Avuc des morchieux d' mousse, pis des brins d' herbes séc !

Lafleur, t'es ti bête ! Coère éne émouvure por rien. N'vo mi t'berlurer avuc cho. Ch'est point in masque, voéyons ! Ch'est jusse por foère sin nid. Merlette al prépare s'layette. Al foait ses implettes. Min Lafleur, t'es ti bête !

 

© Jean-Louis Crimon

 

Partager cet article

Repost0
7 avril 2020 2 07 /04 /avril /2020 18:34
"Distanciation sociale" dins min gardin. Mardi 7 Avril 2020. 13:42. © Jean-Louis Crimon

"Distanciation sociale" dins min gardin. Mardi 7 Avril 2020. 13:42. © Jean-Louis Crimon

Lo, ch'est tout', chi chés étournieux d'min gardin i c'minchent à foaire d'el "distanciation sociale", ch'est qu'ech coronavirus, il o viré. Muté pi transmuté. Os sonmes bien rendu avu ch'l'affoaire-lo. Chi os n'me croyez point, z'avoétent qu'à r'bayer l'photo qu'j'ai prinds. In vrai tableau d'ech pintre américain. Howard, j'croés. Non, a n'est mi Howard, sin nom. Ch'est Hopper. Em' photo, os povez l' warder si os volez. Ch'cadrage, i l'est impeccab'. Mi b'soin d'sermoner chés sinsonnets. Chatcun dins sin coin avuc in bon deux mèt ed distince. Tiot Blaise qui n'in minque jamoés éne, i m'o foait la remarque.

-T'es-ti bête, min Lafleur, chés zoézieux, cha n'écoute mi la radio, pis cha ne r'baie point davintache l'terlévision. C'min qui porroétent êt' au courint d'chés m'sures ed' confinemint, pis ed'dichtinchiachion

Sus-ti con, sus-ti con, sus-ti con, qu'ej' y ai racaché à ch'tiot Blaise, mais attends, ej' sus con... finement

Tiot Blaise qui l'o tojors in tran de r'tard avu chés jux d'mots, i buse coère. Por seur, i vo p'tét' éclater d'rire dins troès quart d'heure ! Mi, j'sus frinqu'mint admiratif d'chés bestioles à pleumes. Qué fascination. Sont rudmint malan. Gn'o du gingin dins leu tiotes chervelles. Sont intelligints. A leu fachon.

A moins qu' cha soét ène manière d'rappeler, à chés humains à deux gambes qu'i s'croétent chés pus intelligints d'el planète, qu'chés bêtes à deux pattes, al n'sont point si bêtes, et qu'ch'est pas tout à fait in hasard si chés honmes qui déconn'tent, o zé surnomme "crâne de piaf" ou "cervelles d'oisieux" ! Des surpitchets qui sonte é rudmint bien treuvés !

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 11:57
Ch' Lafleur eussi, il o sin masque. 5 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Ch' Lafleur eussi, il o sin masque. 5 Avril 2020. © Jean-Louis Crimon

Vont nos foaire torner in bourriques, chés gins lo. Por écmincher, in Mars, chés masques, ch'est inutile, cha n'sert à rien. Ch'est jusse por chés méd'cins. Por finir, in Avril, chés masques, ch'est indispensab, ch'est obligatoère, feut qu' tertous o n'in mette.

Qué bande d'incapabes ! Z'avoétent qu'à l'dire dès ch'départ, equ' des masques o n'avoait pus, qu'i z'avoétent perdus ou r'vindus. Décidémint, o sommes bien mal governés. Feut z'intind' à ch't'heure : "Il faut savoir réévaluer une doctrine".  Mi, j't'in foutrai d'el doctrine !

Tertous des minteux, des gaveux, des baveux ! D'où d'ch'est qui sont ceuss qui voloètent nous foère accroire qu'ech' novieu virus, ch' étoait jusse éne tiote grippe, éne "grippette" ? Résultat : tchquinze mille morts in Italie, pis bientôt dix mille en Frinche. Pis Chint mille dins l'monne. 

 

Pis d'abord et avint tout', ej' n'sais point vous, mais mi, cha m'a énervé de zz'intinde tertous parler d'dguerre à propos d'ech coronavirus. Ch'a n'est mie éne d'guerre. Ch'est in combat. Point tout à foés l'minm ceuse. Ch'jone Présidint, l'a voulu foaire sin Clémenceau, mais frinquemint, i foait pétète la taille, mais i n'foait point l'poéds. Ch'freluquet lo, à par foaire des phrases, quoé qu'i sait foaire ! Seur, por d'bieux discours, il est à s'n' affoaire, mais por ch'resse, i r'passero. Dins tous les sins d'l'esspression. 

L'pire ed'tout', ch'est d'avoèr coési pour foaire chés annonches d'sus ch'perron ed' l'Elysée éne glenne qu'al s'prénomme "Si bête", qu'à chaque coeup qu'al ouvre sin bec, o espère qu'al' le r'freume eussi vite. L'si bien prénommée n'arrête pas de s'imberlificoter et pis d'nous berlurer. "Si bête" à la communication, tu n'pouvos po miux foaire, Jupiter ! Ch'est à s'taper sin tchul par terre. 

 

In tout cas, dins ch'l'affoaire lo, feut remarquer qu'chés Chinoès, i nous ont r'filé ch'virus, pis i nous ont vindus chés masques por s'protéger d'ech virus. Tout cho, pachque, à ch'martché d'chés bestioles sauvaches ed' Wuhan, quante dins s'cage, il éternue ch'Pingolin, i n'o point in por i essuyer sin nez ed' fourmilier avuc un morchieu ed'sopalin. Pingolin, Sopalin, pourtint, ch'est foait por aller ensanne ! 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 15:07
Amiens. Ene agache sus ch' mur d'min gardin. Août 2016. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Ene agache sus ch' mur d'min gardin. Août 2016. © Jean-Louis Crimon

Ch'est ch'plus bieu oésieu d'min gardin. Ch'plus malan eussi. Quind al' déploait ses grindes ailes, m'n' agache, chés eutes volatiles, i trachent. Chés moénieux, ch'merle moqueux, pis s'fanme, ch'merlette, ch'cope d'tourterelles, i savtent qu'i ne fonte point l'poéds. Jacache, al prind tout' l'plache. Pie Jacasse avu sin bieu plumache noér pis chés accints bleutés dsus chés ailes et in tiot molé vert dsus ch'queue. Ch'l'agache, ch'est vraimint fantastique, al' o éne mémoére étonninte : al s'souvient parfaitemint d'ses cachettes où c'qu'al o muché ses tiotes réserves à minger. Conme chés corbacs, ch' l' agache, in plus de s'mémoére du diab', al est capab' d'appreind' et pis minme de s'vir pis de s'miler dins in miroèr. Al est eussi capab' ed'prévenir ses comparses si al o perchu conm in dinger ou éne menace. Al peut coère apprind' à ses éfants c'qu'al o apprind elle-minm plus jone.

Paroait qu'des chientifiques qui étudient chés oisieux, d'z'éthologues, i z'ont vu des comportemints avu quéque cose qui r'sanne à du sintimint, conm d'el compassion. 

Chés agaches lo, al z'étouétent r'groupées tout eutour d'éne agache qu'al étoait meurte et pis, al' lui avoétent apporté de l'herbe, conm por li foaire éne tiote cérémonie de funérailles. Preuve qu'chés bêtes, minm à pleumes, pis à tiotes têtes, al n'sont point si bêtes...

 

© Jean-Louis Crimon

 

 

Partager cet article

Repost0
27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 22:44
Amiens. Min campionissimo ed caracole. Juillet 2015. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Min campionissimo ed caracole. Juillet 2015. © Jean-Louis Crimon

 

Paroait qu'ech Tour de Frinche, i n'vo point s'courir ch' t'énnée-chi. Inimaginab' éne décision parèle. Tout cho à cose d'ech Coronavirus d'chés Chinoés. Décidémint, in tiot bétal microscopique qui tue des dizaines et p'têt' des chintaines de milliers d'gins et qui peut t'bersiller tout' éne planète, a n'est mie possib'. Chés Jux Olympiques au Japon, reportés. Paris-Roubaix, décalé. Roland Garros, décalé. L'Euro de fotball reporté. Les fins de campionnats ed' fotball, tout parèle. Chés Ceupes d'Europe, chés Ceupes de France, et pis, sins doute eussi, ch'Tour de Frince. A troès moés tout pile d'ech départ, prévu à Nice, ch'samedi 27 ed' juin. Por éne arrivée sur chés Camps Zélisées, ch'diminche 19 ed' juillet. Cha m'désole.

Min caracole, dins min gardin, il o ch'maillot. Ech' maillot gane. I caracole in têt' min caracole. I n'foait point ch' Tour de Frince, i foait ch'tour ed min gardin. Bah, ch'est déjo rudmint bien. A m'foait m'raminteuver in bon gars d'Picardie, minm avu sin nom breton. In fiu picard qui l'o foait ch' Tour de Frinche avu chés plus grinds cyclisses ed tous chés timps. Chétoait in 52, pas 52 avant J-C, ou alors in 52 avint Jacques Chirac. Nan, ch'étoait en 1952, ch'premier Tour ed Frince ed Pardoën. Pierre Pardoën. Tour de Frince gangné par el campionissimo Fausto Coppi. Pardoën, carrémint totalemint intchonnu à ch'départ, vu qu'il avoait passé professionnel, juste avint ch'départ, donné à Brest. S'n'étchippe, ch'étoait l'formation Centre-Nord-Est, Directeur sportif, in délommé Sauveur Ducazeaux. L'o démarré in fanfare ch' Picard pisqu'il o bien failli prind' ch'maillot gane à l'arrivée à Rennes, battu au sprint par ch' Belge Rik Van Stenbergeen.

 

Y'o in fameux liméro du Miroir Sprint, chti du 27 Juin 1952, qui gno deux pages intières écrites sus ch' Pardoën, né à Anmien, le 8 août 1930, et qui n'avoait point coère 22 ans por sin premier Tour de Frinche. Couru, pis bien couru, avu des grinds monumints qui s'appeloétent Fausto Coppi, Gino Bartali, Raphaël GéminianiRik Van Stenbergeen ou Wim Van Est. Paroait minme qu'ech' Fausto Coppi, boin péqueux, boin cacheux, i l'o r'vu ch'Pierre Pardoën dins chés marais ed Long, en 1954, por éne partie d'cache à la hutte. Louison Bobet l'étoait v'nu eussi accompagner s'n'ami Coppi. Mais ch'est éne eute histoère... Qu'ej vous racontero éne eute foés.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 13:58
Amiens. Jules Verne à la fenêtre. 26 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Jules Verne à la fenêtre. 26 Mars 2020. © Jean-Louis Crimon

Ch'est carrémint pénib', éne intrusion permaninte dins m'n'espace privé. In message subliminal dins m' vie d' confiné ! Toutes chés huit minutes, y'o in Bus Nemo qui passe, pis in qui rapasse. Pis m'fernette qu'al' terrasse. Ch'grint Bus noèr à soufflet avu s'n'habillure ed' corbillard, pis sin nom unique, répétitif, monomaniaque, bistoule ed bistraque. Cha s'imprim' dins min ridieu, in trinsparence, conm in filigrane... "Jules Verne", in vert, in bleu, in rouge, pis minme in gane. Obsédant. Déprimant. Agaçant. Lassant.

Chés ignorints qui gouvernent coère el' ville, - pus pour très longtemps, os l'espére -, i z'auroétent dû lire davintage in mollé ed' livs ed vraie littérature. I sauroètent qu'i n'y o pos qu'ech grind Jules qu'il o vétchu dins not boène ville d'Anmien. Y'o Manon Lescaut,  qu'al est née dins ch'tiot villache ed Coisy, y'o Choderlos de Laclos, qui l'o écrit chés Liaisons dangereuses, né à Anmien, y'o Roland Dorgelès, ch'l'auteur mémorab' des Croix de Bois, né à Anmien li eussi, sous ch'nom ed Lécavlé,  Albertine Sarrazin, qu'all o été in pinsion chés les Soeurs d'el rue Pointin, pis qu'al o écrit L'astragale, après s'ét' cassé ch'tiot os d'sin pied, en sautant ch'mur d'el Prison-Ecole ed Doullens. Tombée dans in fossé pis r'tcheullie par in dénommé Julien Sarrazin, qu'habitouait avu s'mère éne barque d'ech quartier d'el Fosse au lait.

O m'suivez, a m'froait grind plaisi, si chatchun d'chés 38 grinds Bus électriques d'Anmien, i s'appeloètent d'un nom d'écrivain différint.  A donnero : Bus Choderlos de Laclos , Bus Albertine Sarrazin, Bus Manon Lescaut, Bus Chevalier des Grieux, Bus Roland Dorgelès, etc... Pis chi y n'i o point assez d'écrivailleux, o pourroait eussi donner des noms d'peintres et de poètes... Bus Alain Mongrenier, Bus Pierre Garnier, Bus Jean Colin...

Por seur, à m' fernette, a sroait toudis l'fête d'chés mots pis d'chés couleurs... Coère éne rude ed' boène idée de Ch' Lafleur !

 

© Jean-Louis Crimon 

Partager cet article

Repost0
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 22:49
Amiens. Fake news ed' Facebook. 23 Mars 2020. © DR

Amiens. Fake news ed' Facebook. 23 Mars 2020. © DR

A mi, Ch' Lafleur, o n'la foait point ! Y'en a vraimint qu'y n'ont rien d'bon dins leu panche. A quoè qui pinsent por invinter d'parèles idioties in parèle situachion. L'histoère ed' laissier ses commissions dins s'carette mobile pindint éne heure et d'mi, produits frais ou congelés, d'in coeup, ej'm'sus dit que ch'conseil lo, n'étoait point bien catholique. Qu'cha vinche soiét disint d'ech Samu42 n'm'a pas impressionné por autint. Pis, conme par hasard, ch'photo pis ch'nom d'ech gars qui l'affirmoait cho, z'étoètent invisib', conm coeupé au montache. Ch'soé-disant "Médecin régulateur" l n'm'o mie simblé bien régulier.

Ch'l'esspression "il supplie" m'o eussi simblé in mollé sonner faux. In médecin, a n'supplie point, a d'minde ou a exige. Ch'est mie éne phrase d'toubib, l'phrase lo, ch'est éne phrase d'tchuré ou bien d'Pasteur. In Pasteur pos granmint pasteurisé, d'ailleurs ! Ch'l'intitué "Samu42", ch'étoait por imberlificoter ch'lecteur ou ch'lectrice, por imberlurer chés gins, chés gogos qui croétent facilemint tout' c'qu'o leu raconte. Surtoute qu'chés cartons à j'ter ou chés keussures à laissier dins ch'garage ou dins l'appintis, cho, ch'est vrai. L'Javel diluée tout parèle. Seuf que ch'est point passequ' y o deux ou troès trucs vrais qu'ech quatrième, i sro vrai eussi.  Ch' Lafleur, i n'est mie in pichon equ'tu l'amorces conme cho. Avuc éne si grosse fichelle. Minme si ch'est pour s'défoaire d'in virus eussi dingereux qu'ech Corana d'chés Chinoés. 

 

L'daraine phrase : "Passez l'information a plus possible de personne", (sans "s" !), al' doait eussi foaire comprind' qu'ech truc lo n'est qu'in fake news, conm i distent in frinçé, pour point dire "fausse information" ou tout simplemint "mintirie", conme o dit ichi.

In vrai médecin régulateur, in vrai de vrai, il 'auroait dit, pis écrit : "Partagez l'information avec le plus grand nombre"

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0
20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 09:18
Amiens. Socrate lisant Libé au jardin. 16 Mars 2014. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Socrate lisant Libé au jardin. 16 Mars 2014. © Jean-Louis Crimon

Ch'coeup-ci, ej' sus bin seur d'el raison qu'min cot, y'o éne paire d'énées d'cho, il o mis s'patte seur l'page d'min jornal préféré. Ch'titre ed l'artique i l'in disoait long comme min bros. A'ch't'heure, que je r'baie l'photo-lo, avu tout c'qui s'passe dins ch'Monde intier, a queuse d'ech Coronavirus, l'histoère, al' prind in sens incroyab'. Ch'est min cot qu'avoait raison.  "Eh oh, les humains, il n'y a pas qu'vous." 

Min cot avu s'patte ed velours. Min cot qui n'sortoait jamoais ses griffes. Même avec chés soét-disints humains, chés grinds escogriffes. 

Si jamoès, i n'avoait in qui s'avisoait à d'minder à min cot : Quoé qu'ch'est vou tchot-nom ? min cot, i l'r'béyoait d'in air d'l'y dire : quoé qu'cha peut vos foaire ! chés cots, i n'ont mie b'soin d'répond' à chés honmes, os z'êtes trop bêtes, o z'êtes pus bêtes qu'chés bêtes qu'os croyez qu'os sommes.

 

Feut qu'ej' vos précise, min cot, sin nom, ch'est Socrate. Conme ch'pus grind philosophe ed tous chés timps. Un cot philosophe, gn'o d'quoé méditer, por seur. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens