Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 20:01

 

C'est l'histoire d'un professeur de Lettres Latin-Grec. Il a pris sa retraite depuis peu. Il doit quitter Lille pour Gap. Une autre vie. Une vie de retraité. Après une vie de professeur. A Lille, le professeur de Lettres quitte un 120 m2 pour un 60 m2 à Gap. Sa femme l'a prévenu. La phrase est incroyable. Elle révèle un tempérament certain : Tu dois choisir entre tes livres et tes amis.

Faut comprendre. L'appartement de Gap est exactement la moitié de l'appartement de Lille. La chambre fait 20 m2, mais la femme du professeur a déjà pris les devants : je ne veux pas de livres dans la chambre. Ce doit être une épouse un peu jalouse. Une épouse que l'imprimé déprime.

L'homme qui me raconte l'histoire est bouquiniste à Béthune. Il me dit qu'il a, contre un peu d'argent, débarassé -curieux terme- le professeur d'une partie des livres dont il doit se séparer.

Le professeur de Lettres Latin-Grec quitte Lille pour Gap. Gap pour des agapes avec des amis. Des amis qui n'aiment pas les livres. Comme l'a dit sa femme au bouquiniste de Béthune.

L'histoire me touche profondément. Je ne sais si je dois offrir l'hospitalité au vieux professeur ou à ses livres. Tu dois choisir entre tes livres et tes amis. Pire qu'un choix cornélien. Un choix assassin. Choisir entre ses livres et ses amis. Impossible. Impensable. Moi, c'est simple : mes livres sont mes amis. Mes meilleurs amis. A Gap ou ailleurs, si, par malheur, mes amis n'aiment pas les livres, agapes ou pas, je quitte mes amis. Je mets le holà. Je romps avec ces amis-là.

Non, sérieux, franchement, si jamais un jour ma femme me dit : tu dois choisir entre tes livres et tes amis, je crois que je suis capable de rester fidèle à... mes livres.

Sans hésitation aucune. Je refuse pareil choix. Ou plutôt, c'est tout choisi. C'est tout vu. Même si j'attends de voir. La réaction de ma femme. Je dois être un peu fou, mais... à choisir...  

Je ne suis pas seulement prêt à faire le sacrifice des faux amis. Ces amis qui n'aiment pas les livres. De la femme aussi, sans hésitation, je me sépare.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens