Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 13:46

 

La voix-météo de la radio l'avait annoncé très tôt matin dans son bulletin. "Temps maussade. Moins froid. Mais avec de la pluie". Les livres n'aiment pas la pluie. Les bouquinistes, forcément, non plus. Avec le vent, souvent présent sur les bords de Seine, ça pénètre sur le côté des boîtes. Tous les livres n'étant pas sous cellophane, certains deviennent vulnérables. Il faut "bâcher" et "rebâcher". Souvent.

Parfois, c'est lassant. Agaçant même. Alors, la pluie, le bouquiniste s'en méfie. Peste contre elle. Comme mon voisin Julien. La pluie, simple, - c'est lui qui le dit- il "déteste" ! Notez, tout autant le soleil en été ! Faut le voir alors, à coups de grands gestes désespérés, clamer à qui veut bien l'écouter : "fait chaud ! fait chaud !"

Moi, j'aime bien la pluie. Elle donne une ambiance particulière à la ville. Une couleur aussi. Les gens aussi sont différents. Ils s'arrêtent pour se mette à l'abri, sous vos auvents. Si vous avez des auvents.  C'est comme ça, les auvents ne protègent pas vraiment du vent, mais plus sûrement de la pluie. Comme aujourd'hui. Parfois, sous le auvent, on cause, on parle, on discute. Et on ... vend. Aujourd'hui "Les petites âmes" de Paul Géraldy. Albert Messein Editeur. 1929.

Les ventes sous le auvent sont les plus agréables des ventes. On y échange autre chose que de l'argent. C'est pourquoi j'aime bien la pluie. C'est pourquoi j'aime bien les jours de pluie.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens