Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 13:56

 

Des métallos un peu poètes,

Voulaient, ce matin,  c'est bête,

Chanter la chanson d'Apollinaire

Ils avaient l'air bien débonnaire,

S'étaient levés bien de bonne heure,

Avaient gardé leur bonne humeur ...

 

Mal leur en prit, ça ne se fait pas,

D'aller frapper chez le candidat,

Pour fumer le calumet de la paix

Avec les sbires de l'UMP

Pas là, le Président-candidat,

On ne le rencontre pas comme ça ... 

 

Le pleutre fait des façons,

L'a pas grand chose dans le caleçon

Il leur a dit Venez lundi 

J'peux pas vous voir aujourd'hui

A l'Elysée, au château, ça sera plus rigolo, 

Le grand homme joue sur les deux tableaux

 

Devant le QG de campagne,

Veut pas de gars de la campagne,

A deux cents mètres, sans dire un mot,

Sur les deux cents métallos,

Les CRS balancent leurs lacrymos,

Plutôt fiers d'eux, les forts en castagne ...

 

Un peu vachement fumasses,

Dans la fumée, c'est dégueulasse,

Les métallos s'en allèrent

Saluer la demoiselle de fer

Son corps tout en acier ... Lorrain

L'en a fallu des tours de reins ...  

 

Ils chialent, mais c'est de rage,

Camarades, faut refuser l'outrage ,

Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Ta promesse ancienne, mon p'tit Sarko, 

Faut bien que tu t'en souviennes

Ta promesse ancienne, elle est à l'eau ...

 

Jamais, mon p'tit gars, on oubliera

Qu'si on est dans d'beaux draps,

C'est vachement à cause de toi,

Toi, ça te met p't'être en joie,

Nous, on est toujours à la peine,

Faut bien  que tu t'en souviennes ...

 

De Gandrange à Florange,

On peut pas dire que ça t'arrange,

Le Patron n'est pas un ange,

Et nous, ça nous démange

Que le taulier soit entaulé

On lui apportera des oranges ...

 

Vienne le 6 mai, c'est demain ou jamais,

Là, sûr, tu comprendras, oui mais ...

A s'demander si tu peux comprendre

Qu' t'auras des comptes à rendre,

On n'est pas des voyous, c'est toi le voyou ,

Toi le mec sans gêne, qui nous lacrymogène ...

 

Demain, tu sais, quoi que tu fasses, 

Que tu perdes ou non la face,

Nous serons toujours face à face

Toi, tu  joues la vie connasse,

Tu es décidément trop petit,

L'Histoire te dépasse ...

 

La droite et Nico enfin niqués,

Tu sais, ça va pas nous manquer, 

Que notre emploi demeure 

On ment si on meurt,

Sous le pont Mirabeau

Le printemps sera beau ... 

 

15 mars, fin de la trève hivernale

Un CDD de 5 ans pas renouvelé,

5 ans d'impayés de loyers

Tu vas devoir faire ton sac

Sinon, on prévient la BAC,

C'est une sacrée claque ... 

 

Exit, métallos d'Arcelor

Foin d'harceleur, la colère est d'or,

Et  d'acier, votre moral,

En barres, de chez Mittal, 

Qu'il pleuve ou qu'il vente, 

Guillaume dixit, l'Espérance est violente ...

 
 
Vienne la nuit, sonne l'heure,

Les jours s'en vont, l'espoir se meurt,

Passent les jours, passent les semaines

Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit, sonne l'heure,

Les métallos sont là, la Lorraine demeure.

 

 

Guillaume, sous le Pont Mirabeau,

Le pays de la mirabelle,

Chante avec nous de plus belle,

La joie de garder nos boulots,

Pour l'avenir des métallos,

Le futur se... met à l'eau.

 

 

     Guillaume Apollinaire/Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0

commentaires

armelle dauriac 17/03/2012 00:22

SOUS LE PONT MIRABEAU, COULE LA SEINE, LES METALLOS RETOURNENT CHEZ EUX, LE COEUR ET LA TETE PLEIN DE PEINE, ILS REVIENDRONT, C'EST SUR, LE TEINT BIEN BLEME, CRIER LEUR BLESSURE ET LEUR HAINE, SOUS
LE PONT MIRABEAU COULE LA SEINE !

François Crim 16/03/2012 00:38

Parfait

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens