Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 19:25

 

Les détails du plan social de PSA. Ibrahimovic au PSG. Deux titres de Une d'un quotidien du matin. Le Parisien, pour ne pas le nommer. Sur la photo, Ibra, comme, parait-il, on l'appelle dans le milieu, applaudit des deux mains. Pas facile d'applaudir d'une seule, je sais ! Ibrahimovic, censé applaudir à la signature de son contrat avec le PSG. Le regard est souriant. Rieur même. Manque de bol, le regard semble regarder le titre sur Peugeot: les détails du plan social de PSA. Télescopage de titres. En Une, en général, mieux vaut éviter ça. Le regard du footballeur passe pour moqueur. Pour Ibra: contrat de trois ans et un salaire annuel de 14 millions d'euros. Net d'impôt. Chez Peugeot, ancien roi de la bagnole, on fignole le plan de suppression de 8000 emplois. Rien que ça ! Le groupe PSA justifie sa décision par le coût du travail en France. Taux horaire de la main-d'oeuvre dans son usine slovaque: 6 euros, à Aulnay: 36 euros. Comme on dit: y'a pas photo. Plan social est un euphémisme. Mesures d'accompagnement, une douce expression en forme de douce hypocrisie. Fermer Aulnay-sous-Bois permettrait une économie de frais fixes de 108 millions d'euros par an. C'est la direction du groupe qui l'affirme. Oubliant de préciser dans le même temps que, l'an dernier, le groupe PSA Peugeot Citroën a offert 250 millions d'euros à ses actionnaires.

Tiens, tiens... Diviser par deux les dividendes versés aux actionnaires pourrait dispenser de fermer Aulnay ? 

Le faire-part de la fermeture de l'usine d'Aulnay, pour économiser 108 millions d'euros par an, s'accompagne des inévitables mots de condoléances sociales rituelles. Pas de licenciements secs. Reclassements internes. Mutations. Mobilité. Aides au départ. Aides à la formation. Aides à la création d'entreprise.

La chute du papier, bas de page 4, vaut son pesant d'humour. Je cite, texto: "A noter, enfin, ce coup de pouce pour l'achat d'une voiture neuve ou d'occasion à destination des salariés qui acceptent de changer de site ! Faut-il le préciser ? Il s'agit d'une voiture "maison", bien sûr." Chute gentiment impertinente.

Manque juste une petite question. Une question... d'accompagnement. Volontairement hors-sujet. Vraiment hors-jeu. Pour conclure le "télescopage" des deux titres de Une, sur un joli... une-deux:

 

14 millions d'euros, pour le nouveau Parigot, chez Peugeot, ça fait combien de salaires de prolos ? 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens