Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 16:38

205393_10150144968329726_8149711_n.jpg 

© Jean-Louis Crimon                                     Quai de la Tournelle, l'averse est belle.     Mars 2011.

 

 

Pluie froide sur le quai. Les boîtes vertes restent muettes. Déjà, ces derniers jours, sur la portion qui va de Montebello à La Tournelle, mon parcours préféré, nous n'étions pas très nombreux à risquer l'ouverture. A peine cinq ou six. Le mauvais temps n'explique pas tout. Un de mes voisins m'a dit : "Avec les soldes, tu comprends, les gens n'ont plus d'argent pour la littérature !"

J'ai pensé à la citation en exergue du catalogue d'un ami féru de livres anciens: "Quand j'ai un peu d'argent,  j'achète des livres et s'il m'en reste, des vêtements et de la nourriture."

Un café ou un Poche, à qui trouve le nom de l'auteur de la citation ! Un choix de vie vraiment impensable aujourd'hui. Plus dans l'air du temps. Pas même les jours de mauvais temps.

Partager cet article

Repost0

commentaires

tirache annick 01/06/2012 12:07

pardonnez-moi Jean-Louis mais une idée me traverse l'esprit quand je vous lis : c'est bizarre qu'un auteur né en Picardie et dont les premiers livres étaient dédiés au monde ouvrier ait élu
domicile dans le seizième arrondissement dont les picards et les gens simples d'ailleurs ignorent tout. ceci n'est pas pour vous un besoin de reconnaissance d'un milieu auquel vous n'appartenez pas
tout-à-fait ? perso si j'avais du pognon j'irai pas habiter là-bas puisque les beaux quartiers sont ceux de riches.

crimonjournaldubouquiniste 01/06/2012 13:09



Sans commenntaire ! On ne commente pas pareil commentaire ! 


JLC



annick tirache-grams 27/01/2012 11:38

celui qui disait quand j'ai un peu d'argent j'achète des livres ne connaissait pas la télé ni le téléphone portable ni internet. Il faut vivre avec son temps et de nos jours les livres sont ce
qu'ils ont toujours été un luxe mais comme tout le monde va à l'école plus longtemps, tout le monde a des livres chez lui qu'il n'a pas lus et donc le luxe ne va pas aux livres qui racontent la
politiqiue ou d'autres histoires qui racontent la vie des gens que l'on voit tous les jours dans les médias. Le jour où les livres deviendront une denrée rare, ils redeviendront un luxe et donc les
pauvres aspireront à acheter un livre plutôt que des chaussures à moins que ce ne soient des chaussures de foot

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens