Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 17:10

DSCN0841

Paris. La Seine. Pont Mirabeau. 9 janvier 13. Vers 16 h.                              © Jean-Louis Crimon  

 

 

Juste pour la beauté du titre. La beauté de l'heure où ça mélancolise. Quand la Seine fait sa grise. Quand la demoiselle de fer perd la tête. Quand la Liberté lève le bras. Quand la brume vous tend les bras... Quand l'on se prend pour Apollinaire... Quand on se la joue débonnaire... Guillaume, si tu savais... Mes pas ne savent pas... Ne savent pas où je vais... Quand le soir déjà s'efface... Quand l'on comprend que tout passe... Qu'il est temps de céder la place...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marie Engels 24/01/2013 15:11

Je voudrais vous raconter l'histoire d'une photographie, prise sur le vif, un matin à Paris:

Un matin bleu d'hiver où le soleil boule de feu rouge orangée se levait sur le Louvre, j'ai capté la lumière et le flou de Paris.
Les bâtiments étaient couleur doux-rose, rose vieux, rose mélodieux.
La Concorde se trémoussait et faisait son pied de nez à la Tour d'Eiffel et d'acier qui n'avait pas encore reçu la lumière.
La Seine naviguait et chantait sous les ponts.
Et puis, sans prévenir, Paris au réveil s'est échappé par la fenêtre de ce jour nouveau et ce fut joli.

Richard LEJEUNE 12/01/2013 12:20

Effarant !!!

137 personnes "aiment" cet article, ou cette photo, ou votre blog ...

Et aucun commentaire !!!
Effarant.


voilà. Le hasard a voulu que mon chemin ici croise un instant le vôtre.
Je voulais simplement vous l'écrire.
A ma manière.


Adieu probablement ...

Richard

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens