Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 20:08

DSCN7910

© Jean-Louis Crimon                                                                                     Paris. 2012.

 

 

"Menteur comme un arracheur de dents". Je me demande bien d'où vient l'expression ? Peut-être que les ancêtres des chir-dents, les chirurgiens-dentistes, ne disaient pas toujours la vérité sur la douleur ou la souffrance qui allait être liée à leur intervention. Une dent qu'on arrache, -et à l'époque sans anesthésie- ça doit faire mal. En clair, ils devaient dire "ça n'vous fera pas trop mal" et, en fait, le patient, enfin plutôt l'impatient, devait déguster un max. De là l'expression "menteur comme un arracheur de dents". Mon interprétation vaut ce qu'elle vaut, mais je pense, comme on le dit familièrement, qu'elle tient la route. Jusqu'à preuve du contraire.

"On ment matin et soir !" C'est la toute dernière expression répertoriée dans le domaine de la dénonciation du mensonge. La formule vaut ce qu'elle vaut, mais elle mérite - à première vue- une destinée comparable à celle de l'arracheur de dents. "On ment matin et soir", certes, mais attention "danger !", une telle formule peut laisser supposer, si "on ment matin et soir", que rien n'interdit de dire la vérité ...  le midi. Drôle, non ?

L'auteur de la trouvaille n'a sans doute pas pensé à cette éventualité-là. Le menteur qui "ment le matin, ment le soir", ne ment peut être pas en continu. Ne ment peut-être pas, tout au long de la journée. Donc, peut dire "vrai" le midi. L'après-midi. Sinon, il aurait fallu dire "on ment du matin au soir". Ce qui n'est pas tout à fait la même chose, et ce qui n'a pas -soulignons-le- tout à fait le même sens. "On ment du matin au soir" , ce qui n'a rien à voir avec "on ment  du soir au matin" ! Là, c'est clair. Enfin, sauf la nuit. En même temps, si on ment "du soir au matin", qu'est-ce qui interdirait de dire la vérité ... durant la journée, tout au long du  jour ? A l'inverse, si "on ment du matin au soir", on peut dire la vérité ... la nuit. La nuit, je sais, tous les chats sont gris.

 

Conséquence : la formule "On ment matin et soir" n'a pas forcément la force de l'historique "Menteur comme un arracheur de dents". Il y a fort à parier que l'énonciateur, pour ne pas dire le "dénonciateur", n'est lui-même, pas un amateur en matière de mensonge. Le problème, c'est que la formule n'est pas celle d'un anonyme menteur du coin de la rue ou du bout du quai. Elle est celle de notre Président. Oui, celle de notre Président de la République. Qui, lui, nous a menti, -on le sait bien- régulièrement, quotidiennement, pendant ... cinq ans. Moralité : à menteur, menteur et demi !

Problème : doit-on craindre les conséquences des mensonges à venir ou est-il temps de sanctionner les mensonges du passé ? C'est à présent toute la question du présent. Je ne suis pas complétement sûr de la réponse, mais -sans mentir-  j'ai déjà ma petite idée.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens