Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 14:46

 

- Mais monsieur, vous ne vendez que des morts !

- Les livres sont éternels, madame... Les écrivains ne meurent jamais...

- Balzac, Hugo, Verlaine, Rimbaud, Baudelaire, Flaubert, tout ça, c'est dépassé...

- Ah bon, mais que lisez-vous donc, madame ?

- Marc Lévy, Guillaume Musso, Amélie Nothomb, Christine Angot... que des contemporains...

- Dans le genre, je crains de ne pas avoir grand chose pour vous, madame...

 

Haussement d'épaules et jolie grimace pour ponctuer mes pauvres mots. J'hésite à dire : madame, j'ai Texaco de Chamoiseau.  

 

Elle faisait très "seizième". Dans la voix, comme dans le geste. Pas seizième siècle. Seizième arrondissement. Seizième arrondissemnt de Paris. Même franchement Neuilly. Avec cette suffisance qui m'a toujours sidéré. Cet aplomb qui plombe les meilleurs sentiments. A la voir, à l'entendre, elle en était. De la haute. Du goût et du bon goût. De la bonne société. Des bien pensants. De ces gens qui se prennnent pour des gens bien. Des gens très bien. Des gens importants. Mais qui, souvent, ne brassent que du vent. Qui ne croient pas au ciel, mais au superficiel. Je n'ai pas pu résister. J'ai lâché, d'un coup, d'un seul, ma rafale à cette vieille bégueule :

 

- Madame, cessez de me prendre pour un sot ! C'est vrai, je préfère Musset à Musso. Et même Hugo à Angot. Mais j'adore Chamoiseau. Laborde. Lacoche. Chérel. Modiano. Monnereau. Morlino. Pierre-Louis Basse, et j'en passe. Tous vivants. Bien vivants. Bons vivants. Et pour longtemps !

 

Elle est partie en claquant les talons comme on claque une porte. Pas pu m'empêcher de penser : foi de bouquinisteque le diable l'emporte.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Tante Léonie 31/05/2013 10:46

JL CRIMON : tenez bon ! Ce n'est pas possible d'être obligé de s'excuser d'aimer passionnément les Lettres, et à l'instar de certaines émissions TV, moins on en sait, plus on se gargarise !
Lamentable ! Quant à Musset, il était Musset même sans George SAND et réciproquement !

frederique 18/06/2012 21:10

Quand on évoque Georges SanS (Sans Musset? Sans façon?)...il est peu probable qu'on ait beaucoup lu Georges Sand...le commentaire est de ce fait moins...crédible...

FD

tirache annick 01/06/2012 11:51

vous voyez Jean-Louis, j'en avais oublié pourquoi je voulais vous répondre : c'était pour parler de Musset qui était un grand poète certes mais tout de même l'amant de cette femme extraordinaire
qui s'appelait George Sans et que je vénère.

tirache annick 01/06/2012 11:49

ah ! Jean-Louis ! avec vous on ne sait jamais si vous lisez ceux qui vous lisent car vous ne répondez pas. qu'importe ! vous écrivez, vous suivez votre idée sans violence mais des fois on se
demande si ce n'est pas de l'indifférence car cette dame du seizième que vous avez peut-être inventée pour les besoins de votre mot d'humeur, elle ne sert, en réalité, qu'à vous faire valoir enfin
je veux dire à faire valoir vos idées et nous dans cette histoire on n'a pas envie, une fois de plus, de retourner à l'école avec des profs qui nous prennent pour des niais.

crimonjournaldubouquiniste 01/06/2012 14:02



Professeur, je l'ai été, à la Cité scolaire d'Amiens, professeur de philosophie, entre 76 et 79. Prof aussi à l'Université de Picardie, en Lettres Modernes, Média/Com. De 1998 à 2011. Maître de
conférences, (à temps partiel), chargé de l'enseignement des techniques d'écriture journalistique. Codage ou décodage. Cryptage ou décryptage. Reportage, enquête, investigation. Sociologie des
médias... etc...


Au lycée ou à l'Université, j'ai donné le meilleur de moi-même, sans jamais prendre mes élèves ou mes étudiants pour "des niais". Je ne regrette rien, ni ma façon d'enseigner, de transmettre, ni
ces treize années de ma vie consacrées à des étudiants devenus depuis, pour certains, sinon pour la plupart, d'excellents journalistes. Qui se souviennent bien volontiers des cours de leur Prof.


Pour le reste, je vous laisse à vos commentaires ou à vos... (in)certitudes !


JLC 


 



Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens