Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 09:45

DSCN0291

© Jean-Louis Crimon                                                                   Paris. Avenue Théophile Gautier.

 

 

 

On pourrait vous appeler Dubois ou Labranche, car ça fait bientôt cinq ans que vous nous faîtes scier. Si on oublie les cinq premières années où déjà, dans des seconds rôles, vous vous étiez montrer très sciant. Bien sûr, tout aurait pu se passer autrement, mais c'est connu "avec des scies" ... Nous allons donc bientôt scier la branche sur laquelle vous êtes assis. Faut dire que vous avez déjà bien entamé le travail. Votre métier, sans doute, c'est sciant. Depuis cinq ans, vous en avez scié. Vous avez scié nos retraites. Vous avez scié notre pouvoir d'achat. Vous avez scié le remboursement de nos médicaments. Vous avez scié notre Agence Nationale Pour l'Emploi. Vous avez scié les postes de professeurs. Au collège, au lycée, à l'université. Vous avez scié la police de proximité. Vous avez scié, scié, scié, vous faisant, chaque jour, de plus en plus sciant. Vous donnez l'impression de tout savoir et de vouloir être partout à la fois : vous êtes, objectivement, omni-sciant.
Nous en avons assez. Vous êtes désormais, non plus comme les neuf autres candidats, un présidentiable, mais vous êtes le premier, le seul, le vrai, l'authentique Président ...sciable.

Pardon de vous dire ça comme ça, mais hier, votre manière de parler des ouvriers de Florange, ça m'a scié ! Cette fois, c'est décidé, vous vous êtes vous-même placé sur la branche du Président sciable. Croyez-moi, je n'ai, moi, jamais parlé la langue de bois.

Partager cet article

Repost0

commentaires

jean-françois Egea 03/04/2012 09:50

ta langue à l'aboi
pas de bois
on en fait des musiques
que vive le quai
j'aurais aimé te rencontrer pour ton inauguration photo dans la ville de Jules , mais j'étais alors au bout des terres (in)finies de Bretagne...
je te lis toujours avec grande proximité
salut amical J.F.

crimonjournaldubouquiniste 08/04/2012 01:09



Merci, Jean-François, ça me touche. Vraiment. Je sais que tu es fidèle. Je suis à Amiens de temps à autre. Ce serait sympa de se voir, un de ces quatre. Pour parler de tout ça. De la vie. De nos
vies. Des 60 ans, et même davantage, qui nous sont tombés dessus, sans qu'on les voit venir le moins du monde ! Du temps qu'il m'a fallu pour réaliser qu'un photographe ne pouvait pas, décemment,
vivre toute sa vie au stade du ... négatif. In extremis, j'expose et je m'expose. A la critique aussi sans doute ! Amitié vive.



Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens