Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 23:07

 

De belles rencontres et de belles conversations cet après-midi encore, mais une seule vente. Koenigsmark, le premier roman de Pierre Benoit. Publié pour la première fois en 1918 et qui manquera de peu le Goncourt. Mon édition est plus tardive, Emile-Paul Frères,1931. Le livre de ma jeunesse, commente l'homme qui s'est arrêté à hauteur de l'ouvrage, s'en empare, le serre contre son coeur, sans même négocier le prix. A l'intérieur, une jolie dédicace, avec cette date "13 septembre 1933": A mon Raymond bien aimé. Dédicace signée "Claire". Simplement. Je la fais lire au nouveau propriétaire du livre de Pierre Benoit. L'homme sourit. D'un beau sourire. Empreint d'émotion et de pudeur mêlées. Je remarque qu'il porte une petite croix discrète au revers de la veste de son costume gris. Un prêtre. Il relit la dédicace à haute voix et commente: elle devait bien l'aimer, son Raymond, cette Claire. Puis il ajoute, avant de s'effacer: notez que si la dédicace était de Pierre Benoit, l'ouvrage vaudrait au moins dix fois son prix ! Un lecteur qui sait si bien la différence entre la dédicace d'un lecteur, ou d'une lectrice, et l'envoi d'un auteur, mérite le respect. Par les temps qui courent, c'est une espèce en voie de disparition.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Philippe Houbart 16/05/2011 17:50


Mon "Koenigsmarck" à moi, il ne vaut pas un clou, c'est l'édition Livre de Poche des années 60, avec une couverture très kitsch, je ne sais d'ailleurs pas où il est et si je l'ai encore. J'adorais
Pierre Benoît quand j'étais ado : histoires romanesques en diable, exotisme, femmes fatales etc. Il faut que je fouille dans ma mémoire pour récapituler les femmes et filles au prénom commençant en
A que j'ai connues (au sens DSK). Il n'y a pas d'Anthinéa, quoique l'une d'elles y ressemblait fort.
J'ai essayé de relire Benoît il y a peu, hélas, je ne retrouve pas le même enthousiasme, c'est vraiment daté.
Quant au prénom Claire, il m'évoque Chardonne, forcément. Ça date aussi, mais là, j'assume sans honte.


Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens