Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 14:24

 

Pas une semaine sans qu'une passante, un passant, ne s'opposent, souvent avec une violence verbale incroyable, à la photo. Le bouquiniste est aussi photographe. C'est son droit. Le quai est un endroit fabuleux pour la photo. Un espace public. Où souvent d'ailleurs, à son insu, à la dérobée, le touriste, qui a tous les droits, ou qui le croit, photographie, lui, le ... bouquiniste photographe.

Le passant, la passante, se baladent dans l'espace public. Le quai, les quais de Seine. L'un des endroits les plus touristiques de Paris où tout le monde photographie tout le monde. Nous ne sommes pas dans la sphère privée, pas davantage dans une atteinte à la vie privée. Pourtant, le passant, mécontent, ou la passante, agaçante, argumente, l'un et l'autre convaincus de leur bon droit: mon droit à l'image !

Non sans humour, le photographe répond, lui aussi, mon droit à l'image ! Le droit à l'image photographique. Le droit de photographier. Le droit d'être photographe. "Effacez-moi ça tout de suite", intime, sublime, la passante, effacez, ordonne, menaçant, le passant. Le numérique a bon dos. C'est sa force et sa faiblesse. On peut effacer l'image contestée. Souvent, d'ailleurs, le photographe s'exécute. Pour avoir la paix. Mais cette exigence du passant, ou de la passante, au nom du sacro-saint droit à l'image, n'est-ce pas au fond un abus de pouvoir ? En invoquant cette loi de 72 destinée à protéger la vie privée des citoyens. Autre question: a-t-on le droit de parler de "vie privée" sur l'espace "public" ? L'avis d'un juriste spécialisé dans le droit à l'image serait précieux. Sur le quai, ou ailleurs, on est demandeur. Il en va tout simplement du droit à être... photographe. A se rêver Doisneau.

C'est vrai, au fond, Doisneau, aujourd'hui, il ferait comment ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Cotard Mauricette 01/07/2011 20:07


Moi qui fais des quantités de photos, uniquement pour mon plaisir, je serai contente de connaître les lois également.
Et si j'étais comme toi,Jean Louis, sur les quais de la Seine, avec l'atmosphère qui change tout au long des journées, la beauté de Paris, les gens intéressants que l'on peut croiser , que
d'occasions de photographier!
Continue, tu dois faire de superbes photos que l'on aimerait bien voir. Le droit du photographe d'abord!


aurélie 01/07/2011 15:02


à ma connaissance, tu as le droit de photographier qui tu veux dans la rue... tu n'as pas forcément le droit de publier ces photos, mais tu peux les garder pour toi.


Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens