Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 18:08

 

L'image du jour. Paris, Place de l'Etoile, au pied de l'Arc de Triomphe. La photo. La photo qui fera la une de tous les quotidiens demain matin. Deux Présidents, côte à côte. Un drapeau et deux Présidents. Une image pour l'Histoire. Une image qui offre l'image d'une France apaisée. Réconciliée. Le Président en exercice et le Président élu, ensemble, pour la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945. Passage en revue des troupes. Dépot de gerbe devant la tombe du soldat inconnu. Une première pour l'un, une dernière pour l'autre. Nicolas Sarkozy a même offert à François Hollande de raviver la flamme du souvenir. François Hollande a décliné l'offre, estimant que cet honneur revenait au Président en exercice jusqu'au 15 mai.

Excès de délicatesses et de prévenances après des excès de perfidies et de méchancetés ? Même pas. Simple passage de témoin dans le respect des règles républicaines. Retour à des relations correctes à défaut d'entente cordiale. Parenthèse républicaine. Ponctuation bienvenue. Démocratie Française. Toute Française. Bien Française. Armistice. Au nom des pères, au nom des fils. Le Président élu a intelligemment commenté : C'est la France du rassemblement. Nous nous devions d'être ici tous les deux. Le Président en exercice et le Président élu qui va prendre ses responsabilités le 15 mai. L'un et l'autre, nous devions être ici, unis, pour rendre hommage à toutes celles et à tous ceux qui sont tombés pour la France.

 

Juste après la cérémonie de l'Arc de Triomphe, François Hollande n'a pas tout de suite repris le chemin de l' Avenue de Ségur. Il a d'abord déjeuné avec le Président du Sénat. Retour au QG de transition en fin d'après-midi, Au programme, bien sûr, la composition du gouvernement et d'abord le nom du Premier Ministre. Parmi les plus souvent cités pour être le Premier : Martine Aubry, Jean-Marc Ayrault, Pascal Lamy, Pierre Moscovici et Manuel Valls. Mais au fond, juste pour sourire, une question : pourquoi pas Mélenchon ? Pourquoi pas Bayrou ? Bayrou, pas si fou ! Non, je sais, c'est un peu tôt. Alors, beaucoup mieux : pourquoi pas Ségolène ?

Ségolène ! Ce serait grandiose. Ce serait géant, Ségolène...

Souverain, François Hollande l'est désormais et Ségolène, depuis toujours,  est... Royal.

Partager cet article

Repost0

commentaires

tirache 20/05/2012 19:22

je suis comme vous, j'ai suivi tout cela et ça m'a rappelé le couronnement de la reine d'Angleterre ou autre jubilée... pourtant cet après-midi en apprenant que pour la nième fois, un bateau rempli
d'une quarantaine de migrants est venu s'échouer (comme hélas souvent déjà sans que cela ne fasse la une) au large de Mamoudzou à Mayotte, je n'avais pas envie de rire ni de sourire et je me
demande si des fois, vous comme moi, vous êtes émus par le malheur des autres hommes qui ne sont pas de la capitale. Pardon, mais il est vrai que votre tranquillité m'agaçe un peu.

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens