Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 10:10

DSCN0033 2

Paris. Place Gaillon. 7 novembre 2012.                                                      © Jean-Louis Crimon 

 

 

Info ou indiscrétion de la presse belge, Gérard Depardieu a acheté cette semaine une maison en Belgique. Précisément à Néchin, tout près de la frontière française. Banal investissement immobilier ou préparation, en douce et en douceur, d'un prochain exil fiscal. Obélix chez Tintin. C'est l'ISF qui va faire... tintin ! Wallonie, où allons-nous ?

Néchin, petite bourgade de 2000 habitants, est réputée pour compter parmi ses administrés, depuis plusieurs années, plusieurs milliardaires français. Personne ne le sait, mais ça se sait.

Le quotidien belge, Le Soir, a rapporté les propos du bourgmestre de Néchin. Propos parfaitement diplomatiques. Daniel Senesael a affirmé ne pas être au courant de l'acquisition immobilière de Monsieur Depardieu.

En septembre dernier, c'est Bernard Arnault, l'homme le plus riche de France, qui avait défrayé la chronique en annonçant son intention de devenir citoyen belge. La presse française, Libération et son célèbre "Casse-toi riche con !", avait crié au scandale. Dénonçant les manoeuvres de l'homme d'affaires pour échapper à l'ISF que le Président François Hollande voulait augmenter.

Que de perfidies ! Que d'insanités ! Que de calomnies ! Que de mauvaises pensées ! Bernard et Gérard, - ce n'est pas un scoop, c'est un secret, que m'a confié Gégé-, ont simplement une passion commune et immodérée pour la... fricandelle. Oui, la fricandelle, cette merveille traditionnellement cuite dans l'huile de la friteuse, mais parfois aussi à la poêle, cette merveille de saucisse belge, légèrement panée, au goût étrange et incroyable à la fois. Quinze centimètres de long qu'on déguste dans les baraques à frites. Les friteries, comme on dit toujours de ce côté-ci d'une frontière qui n'existe plus, sauf pour l'impôt sur le revenu.

Dilemme pour notre Gégé national, croisé l'autre jour, devant chez Drouant : comment passer de la place Gaillon à la rue... graillon ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

jerry ox 12/12/2012 23:01

Bien vu ! Mais , j'ai envie de dire que vu son immense talent de comédien et d'épicurien , on pardonne tout à Gégé !

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens