Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 15:42

DSCN2033.JPG 

© Jean-Louis Crimon        

 

"Son objectif n'était pas de faire gagner Nicolas Sarkozy, il était de faire gagner Charles Maurras." La phrase est plutôt bien balancée. Elle est signée NKM. Nathalie Kosciusko-Morizet, ex-porte-parole du président sortant. Maurras, comme chacun ne sait plus très bien, figure de l'extrême droite catholique, dirigeant de l'Action française, comdamné à la perpétuité, en 1945, pour "haute trahison", pour avoir défendu la collaboration. Buisson, fan de Maurras. Patrick Buisson, adepte des thèses Maurrassiennes. Au point de les faire siennes. Idées Maurras siennes. Au point de vouloir les partager avec le plus grand nombre. A commencer par un partage au plus haut sommet de l'Etat. Compte-tenu de l'état du sommet... Mais...

Interrogée, hier, sur Canal +, sur la façon dont la campagne du président sortant avait été conduite, notamment sur ses thèmes très droitiers, sinon extrême-droitiers, l'ancienne porte-parole a rompu avec la communication présidentielle institutionnelle. Elle s'est bien lâchée.  Elle a avoué à Anne-Sophie Lapix: "J'ai accepté d'être porte-parole. Je savais que c'était un job dur. J'ai vécu des débats internes très rudes, qui se sont déroulés à la une des journaux." NKM, pour être on ne peut plus claire, n'hésite pas à préciser: "Tout le monde sait bien que j'avais une ligne différente de celle de Patrick Buisson."

Sur la chaîne cryptée, NKM a décrypté. L'émission était en clair, et le décodage était lumineux. A la fin, paraphrasant le chanteur Antoine, on se serait laissé aller à murmurer "c'est Morano, qu'on pourrait mettre en cage à Medrano". Et avec Renaud, on aimerait  improviser: NKM, c'est comme ça qu'on l'aime... Chez elle, au moins, désormais, le fond, la forme, sont en parfaite cohérence : "Pour moi, avec le FN, aucun accord, aucune alliance d'aucune sorte n'est tolérable. Le FN a changé la vitrine, mais c'est la même arrière-boutique et, en plus, il veut la mort de la droite."

Après Roselyne Bachelot qui tire à vue sur les trois premiers conseillers de Nicolas Sarlozy dans son "A feu et à sang", Nathalie Kosciusko-Morizet n'hésite pas à dire tout le mal qu'elle a pensé et qu'elle pense des choix des responsables de la "droitisation" de la campagne du président sortant.

Patrick Buisson s'en prend plein les dents. Ardu le métier de Buisson ardent. Buisson, l'arbre qui cache la forêt.

Ou si vous préférez, paraphrasant qui vous savez : de quoi Patrick Buisson est-il le nom ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

armelle dauriac 26/06/2012 00:55

Le buisson est tellement ardent, qu'il s'est enflammé ! Je crois qu'ils s'y sont tous plus ou moins, brûlés les ailes, d'ailleurs certains oiseaux, de mauvaise augure, n'y ont- t'ils pas laissés
quelques plumes ? Un peu de goudron arrangerait bien le problème, cela leur collerait à la peau !

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens