Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 14:39

 

La plus belle et la plus réussie de toutes les passations de pouvoirs. Sans aucun doute. La nouvelle ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a offert un livre à Frédéric Mitterrand, le ministre qui s'en va. Les gens qui offrent des livres sont des gens attachants. L'ancien ministre avait déclaré, en accueillant  la jeune professeur de Lettres : "C'est un jour de chance pour ce ministère". C'était hier.

Aujourd'hui, relire "Les derniers jours de la classe ouvrière", paru chez Stock, en 2003. Aurélie Filippetti sait de quoi elle parle et d'où elle vient : petite-fille d'immigré italien installé en Lorraine et fille d'un ancien mineur communiste. 

En dédicace du livre de l'Italien Erri de Luca, la Franco-Italienne Aurélie Filippetti a cité le Mexicain Carlos Fuentes : "La littérature est une blessure par où jaillit l'indispensable divorce entre les mots et les choses. Par cette blessure nous pouvons perdre tout notre sang." 

Carlos Fuentes mort depuis peu. Carlos Fuentes toujours vivant dans le coeur d'une jeune ministre qui aime les livres. Qui aime les livres et les écrivains qui les écrivent. Qui sait surtout partager son bonheur.

Partager cet article

Repost0

commentaires

jerry ox 21/05/2012 15:48

Bonjour Jean-Louis ! une passation émouvante et riche de symbole surtout ! Elle va , j'en suis certain faire du bon boulot Aurélie Filippetti et réhausser la culture qui avait été un peu mise de
coté (sorry pour monsieur "étoiles et toiles" ) par le précédent gouvernement . Belle synthèse et bon billet Jean-Louis !

tirache annick 20/05/2012 20:57

je regrette mon jugement hâtif sur Mme Philipetti. Elle s'est présentée ce soir à la télé et je l'ai trouvée déjà très pro : une belle première prestation.

tirache 20/05/2012 16:11

on est tous des petits-fils et filles d'immigrés (moi c'est la Pologne) on a connu la misère de nos parents les guerres la vie dans les camps la faim le froid les jours à trimer jusqu'à y laisser
sa vie... alors les blablablas entre ministres qui ont réussi ça ne fait pas symbole pour moi il y a plus urgent plus important comme parler de Mayotte 101e département Français où l'on manque de
tout et de soins mais aussi de bons livres qui sont une nourriture aussi essentielle que celle qu'on peut mettre dans les assiettes en espérant que Madame Philipetti n'oubliera pas les petits
Mahorais ni tous ceux qui sont loin des palais parisiens

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens