Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 10:10

DSCN6353.JPG

 

Mon cahier de poèmes encore. Mon beau cahier bleu. Cette chanson juste au milieu. Juste entre deux poèmes en papier. Chanson de Chine. Quand la musique s'échine. A se vouloir chinoise. Quand la mort à la vie cherche des noises. Quand la balayeuse sent le geste juste. Quand la feuille ne trouve pas ça injuste. Feuille morte son destin supporte...

 

Chanson 

 

Ô toi... belle balayeuse,

Petite femme merveilleuse,

Dans la lumière de l'automne,

Tu pousses ton balai monotone,

Moi, je me rêve feuille morte,

Que jusqu'à tes pieds, vent emporte...

 

Pour la caresse de ton balai de paille,

Me ferai un petit air canaille,

Faut bien un jour qu'on s'en aille,

Mourir à tes pieds, sous tes pas,

Dans tes bras, pourquoi pas,

De plus belle mort, il n'y a pas...

 

A te sentir soudain si proche,

Non, ne m'en fais pas reproche,

Doit y avoir anguille sous roche,

Pardonne cet humour funeste,

Moi, je crois ta besogne céleste,

Tu pars sans demander ton reste...

 

A tes pieds, sous tes pas,

Même si tu ne me crois pas,

Non, ne me repousse pas,

Je me meurs pour toi,

J'aimerais vivre sous ton toit,

Etre avec toi, à tu et à toi...

 

Je vois bien que je t'indiffère,

Croix de bois, croix de fer,

Je veux finir en enfer,

C'est notre amour que tu piétines,

C'est mon destin que tu taquines,

Ne sais à quoi tu me destines...

 

En rêve, souvent, tu me butines,

Tes lèvres et ta bouche mutines,

D'un baiser fou, tu m'assassines,

Tu es belle, cruelle, et immortelle,

Et tes rires, en ribambelle,

Font que je chavire de plus belle...

 

Ne suis plus déjà qu'une ombre,

Le ciel, soudain, se fait sombre,

L'étrange torpeur où je sombre,

Est-ce ça, est-ce bien ça,

Ou bien suis-je en deçà ?

Ma vie trépasse... et... trépassa...

 

                                                                   La chanson du balayeur.

                                                                   Chengdu. (Sichuan).

                                                                   7 déc.2011

 

 

Je referme le cahier bleu. Je ferme les yeux. Rêve encore un peu. Les mots sont des photos. Photos/poèmes. Poèmes quand même. Paroles muettes. Fausse bluette. Chanson du son. Mots manuscrits. Mots vite écrits. Pointillés. Dessinés.

A l'encre de Chine. 

 

                      

                                           

                                    

           

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens