Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 22:57

 

Je pense qu'elle a dû arriver de la petite rue de Pontoise. Subrepticement. Enfin discrètement. Vraiment, je ne l'ai pas vue. Tout de noir vêtue. Elle s'est plantée devant moi et m'a dit tout à trac. Un truc à vous foutre le trac. "Monsieur, nul ne connaît ni le jour, ni l'heure..." J'ai fait mine de ne pas comprendre. Elle a remis ça. Comme convaincue d'une mission vis à vis de moi. D'un message à me transmettre. Elle a redit "Nul ne connaît ni le jour, ni l'heure". Je lui ai répondu "Oui, je sais, mais ce jour-là, j'espère que je serai à jour, et que je serai à l'heure !"

Elle a tourné les talons. Noirs. Fait tourner sa robe. Noire. M'a jeté un regard. Noir.

Partager cet article

Repost0

commentaires

jean-philippe 27/06/2011 15:03


Ce fut donc une belle rencontre ! Si la belle vous a jeté un regard noir avant de tourner les talons vous laissant voir sa jolie robe après vous avoir déclaré cette phrase mémorable ...deux
solutions s'offrent à vous , soit elle vous drague , soit sa montre est en panne . Bonne semaine à vous !


Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens