Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2023 1 06 /02 /février /2023 08:57
Paris. Avanti la musica. Saint-Michel. Juillet 2012. © Jean-Louis Crimon

Paris. Avanti la musica. Saint-Michel. Juillet 2012. © Jean-Louis Crimon

 

L'instant d'avant, il n'y a rien. Ce n'est rien. Juste une boutique fermée. Un panneau "Sens interdit". Des travaux devant la boutique. De curieuses planches jaunâtres posées sur la terre de la tranchée tout juste rebouchée. Pour éviter aux passants de mettre les pieds dans la boue les jours de pluie. Juxtaposition d'éléments disparates. Paysage urbain. Banal. Eléments de barrière en panneaux verts et ardoise. Porte cochère fermée. Rideau métallique fermé. Fenêtres fermées.  Avenir bouché. Sens interdit. Comme le ciel. Les planches font un curieux clavier de bois. Clavier muet. Note tout en silence. Note qui dénote. 

Un jeune homme aux cheveux longs traverse soudain le passage. Pantalon gris et blouson de cuir. Il est le personnage qui faisait défaut. L'élément humain qu'il me faut. Sans trop attendre. Faut tôt. Photo. Tout se met en place. C'est Mozart qui passe. Ou Vivaldi. Le jeune homme devient musicien italien. Cet endroit du quartier latin, un coin d'Italie. La petite boutique mérite sa musique. Avanti la musica. La photo chante. La photo m'enchante.

 

Tout s'est joué en moins de trois secondes. La photo, c'est un cadeau. Le photographe, un musicien. Musicien de la lumière. Des couleurs et des sons. La photo, c'est une chanson. Sans en avoir l'air. Faut juste que ça fredonne juste.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0

commentaires