Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2021 7 10 /10 /octobre /2021 08:57
Amiens. Le Courrier Picard. 9/10 Août 1980. Page 9. © Jean-Louis Crimon
Amiens. Le Courrier Picard. 9/10 Août 1980. Page 9. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Le Courrier Picard. 9/10 Août 1980. Page 9. © Jean-Louis Crimon

– Il manque une page en locale ! Traduisez : il faut un reportage pour ce soir. File au square, paraît qu'il y a des choses à voir. Tu as une heure pour ramener ta copie.

 

J'adore ce genre de défi. J'obtempère. Je file. Le square, c'est à moins de dix minutes du journal. C'est l'été. Ecrire chaque jour est un plaisir quotidien, un vrai bonheur. Etre lu, apprécié, aimé, le comble du bonheur. Le papier "magazine", la "tranche de vie", le reportage "gratuit", sans enjeu d'actu sociale ou politique, sans conséquence immédiate ou attendue, c'est vraiment un exercice très agréable. Juste à aller sur place, ouvrir grand les yeux, et les oreilles, se faire discret et rester concret. C'est du "Choses vues" sans se prendre pour Hugo. A ce genre d'invite, je réponds sans hésiter : no prob', I go !

Sur place, d'abord s'asseoir, comme un simple passant qui passe, laisser le photographe choisir son cadre, ses angles et ses personnages. D'un regard ou d'un sourire, prendre contact avec le voisin le plus proche, le plus disponible aussi. Lier conversation. Le papier est déjà en train de s'écrire. Le square est un mini théâtre de plein air. Les répliques s'enchaînent toutes seules. A l'entrée, dans sa guérite, la marchande de billets de la loterie nationale est fidèle à son rôle de sentinelle du bonheur au conditionnel.

La chute, presque Verlainienne, me plait toujours autant : "... Dans Amiens-Square, quatre bancs, soudain délaissés, soliloquent dans le soir."

 

Sans doute impossible d'écrire comme ça aujourd'hui. 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0

commentaires