Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2021 2 17 /08 /août /2021 11:57
"Verlaine d'ardoise et de pluie". Gallimard. 1996. "L'autre Verlaine". Gallimard. 2008. "L'autre Verlaine", Folio  2009. "Verlaine". Les auteurs de ma vie. Buchet Chastel. 2021. © Jean-Louis Crimon

"Verlaine d'ardoise et de pluie". Gallimard. 1996. "L'autre Verlaine". Gallimard. 2008. "L'autre Verlaine", Folio 2009. "Verlaine". Les auteurs de ma vie. Buchet Chastel. 2021. © Jean-Louis Crimon

D'abord, il y a ce "Verlaine d'ardoise et de pluie", texte qui donne tant de bonheur à la lecture qu'on aimerait en avoir été l'auteur. Guy Goffette écrit simple et beau. D'une beauté rare. Ensuite, c'est "L'autre Verlaine", biographie en forme de petits récits, avec cette phrase d'attaque semblable à l'arrivée du Grand Meaulnes : "J'avais onze ans quand un garçon du nom de Verlaine fut introduit dans notre classe." Enfin, c'est tout simplement "Verlaine", dans la collection "Les auteurs de ma vie", chez Buchet Chastel. Une collection qui "invite des auteurs contemporains à partager leur admiration pour un classique, dont la lecture a particulièrement compté pour eux."

Parenté des Ardennes, fraternité des lieux et des sons, Goffette s'y connait dans la Bonne Chanson. Mettre ses pas dans les pas de ces deux-là est un vrai Bonheur.

 

Pour preuve, page 13, cet avant-dire en forme d'aveu :

"Ce qu'il aura fallu de temps pour que je me convertisse à Verlaine, combien d'errances, d'errements, de ciels perdus, de pluies, de larmes avant que le vieil Ardennais d'exil me rende à ma terre d'enfance avec le fil du coeur et le sens de ma route, je n'en reviens toujours pas."

 

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article
Repost0

commentaires