Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2020 1 31 /08 /août /2020 13:31
Amiens. 28 Juin 2020.  © Jean-Louis Crimon. Don Manuel Osorio Manrique de Zuniga. © Goya. 1787.
Amiens. 28 Juin 2020.  © Jean-Louis Crimon. Don Manuel Osorio Manrique de Zuniga. © Goya. 1787.

Amiens. 28 Juin 2020. © Jean-Louis Crimon. Don Manuel Osorio Manrique de Zuniga. © Goya. 1787.

La Pie, connue pour faire preuve d'une certaine intelligence et pour posséder un caractère marqué, a parfois été élevée comme un animal domestique. En témoigne un curieux tableau de Goya, peint vers 1787, le portrait de Don Manuel Osorio Manrique de Zuniga, enfant. Il s'agit du plus jeune fils d'Isabel Vicente Osorio de Moscoso, Comte d'Altamira et directeur de la Banque de Saint-Charles, Banque qui donnera naissance à la Banque d'Espagne. Francisco de Goya, alors portraitiste à la cour de Charles III, fut engagé par le Comte d'Altamira, pour faire les portraits de toute sa famille.

L'enfant semble figé. Immobile, presque rigide, sans apparente expression du visage. Vêtu d'un costume de couleur rouge, selon la mode du moment, avec une ceinture couleur or, il tient en laisse une Pie qui tient dans son bec un papier où est écrit le nom et la date de naissance du modèle. La Pie est le symbole de la curiosité. Pour le Christianisme, les oiseaux symbolisent l'âme, et dans cette perspective, c'est peut-être l'innocence de l'oiseau et de l'enfant. D'autres oiseaux se trouvent dans une cage sur le côté droit du tableau. Il y a aussi trois chats qui, comme fascinés, observent très attentivement la Pie. Il parait que Goya considérait les chats comme des animaux de compagnie diaboliques.

 

© Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens