Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2020 7 09 /02 /février /2020 08:27
Amiens. Rue Flatters. 8 Février 2020. © Jean-Louis Crimon 

Amiens. Rue Flatters. 8 Février 2020. © Jean-Louis Crimon 

Lo, ch'est tout' ! A s'd'minder c'qu'i o dins l'tête d'ech femme-lo. Déjo, à l'réunion d'el présintation d'chés huit têt' ed liste, all' n'avoait pos grinmint impressionné chés gins ed' chés Comités d'quartier. Simp', dins ch'group' ed' Lafleur, en tchinze minutes, alle avoait dit "Moi-je" au moins chint cinquinte foés. Qu'Lafleur à l'fin d'sin temps d'parole, à l'femme-lo, il ovoait hésité à li dire : Dis donc, toé, l'femme qui vut êt' Mairesse d'nou ville, t'os dit tout l'timps "moi-je", "moi-je", mais t'auros pu nous d'minder à nous zeut' ce qu'on veut ? T'auros pu dire : et pis vous, qu'est-ce qu'o voulez ed' nouvieu dins l'ville d'Anmiens ? Un truc comme cho, pour nous foaire comprind' et qu'tu n'es point trop, comme on dit achteur, égocentrée

 

Blabla, blablabla ! L'miux, ch'est tiot Blaise qui l'o foait r'marquer à Lafleur. Ch'local ed campagne d'el femme-lo, il est putôt cocasse. Rue Flatters, si ch'est pos... flatteur. Chintre ville, por seur, ch'est miux qu'ech premier pied à terre, derrière l'Gare d'chés trains tojours in r'tard, dins ch'quartier La Vallée. Ch'local d'achteur', ch'est fin luxueux. Comme diroaient les agences : superficie impressionnante, rue passante, rue commerçante, sins autchun dout', mais ch'l'inseigne, all' met tout in déroute ! Ch'nom d'ech' magasin, il o resté accrotché au-d'ssus d'ech nom d'el candidate. A foait in télescopache fintastique.

Ch'nom ed'l'ancien commerce, tojours visib', ch'est "Ma literie". In truc parelle, cha n's'invente pos ! L'candidate qui vouloait nous indormir, all' créche à Ma Literie. Frinchemint, y'o des gins, i z'ont des c'mins prédestinés. Dins un premier timps, elle essaie ed' nous indormir, dins in second timps, elle nous ouvre Ma Literie. Chi avec cho, all' n'o point éne bielle "couverture"... de s'campagne... par "Ch'Courrier qui part", ch'est à rien n'y comprinde.

 

En fait, mi, Lafleur, j'o d'viné pourquoé que l'femme-lo, qu'all' s'déclare "Sins étitchette" all' o gardé ch'l'étitchette d'l'inchienne boutique. C'est simp' : "Ma Literie" cha peut inchiter chés gins à voter in masse pour elle. Histoère d'li garintir, por s'mint'nir à ch'second tour, un boen patchet d'voéx, quequ' kose comme in... boen matelas.

 

© Jean-Louis Crimon 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens