Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2020 2 04 /02 /février /2020 14:01
Amiens. Chés listes en compétichion. 4 Février 2020. © Jean-Louis Crimon 

Amiens. Chés listes en compétichion. 4 Février 2020. © Jean-Louis Crimon 

Chés z'intitulés d'chés listes, cha trinspire vraimint chés z'ambitions d'el liste en question. Comme m'dit m'n'ami, ch'prof ed' français : Rendre Amiens aux Amiénois part d'une bonne intention. Mais le slogan n'est pas aussi percutant qu'on pourrait le penser à première vue. "Amiens, c'est l'tien", ça ne tient pas la route. Amiens est féminin, mon brave. Une ville, c'est féminin. Il n'y a aucun doute. Au masculin, même si ça rime, ça sonne pas bien.

L'o point tort, ch'camarade lettré : éne ville, ch'est féminin, in patelin, ch'est masculin. A l'heure où chés fémmes, alles veulent prind' toute leur plache dins l'vie politique, ch'est point très malin de mettre au masculin c'qu'est féminin ! Fin, à m'n'idée ! J'ose point ed'mander à Sandrine c'qu'elle in pinse : ém' foutroait plutôt éne baffe su'm'tronche, éne torgnole su' min minton ed'gaviole, en m'braillant : Amiens, c'est l'tien, mais l'mandale, lo, ch'est l'tienne !

Amiens Capitale Citoyenne, cha n'vo mie aller très loin. Capitale des Citoyens, oui, Lafleur, y peut comprind' ech' que ça veut dire, mais éne ville chitoyenne, ça sonne bizarre. Seur, chés Citoyens ch'est d'z' urbains, mais l'ville, ch'l'urbaine, a n'est mie chitoyenne. Mais bon, qu'i s'berlure aux entournures, ch'ti qu'il o trouvé cho, ch'est sin problème, Lafleur i s'in tape d'el friture, ch'est po por li qu'cha cuit. 

Amiens en couleurs, j'y ai dit à ch'gars-lo, min fiu, ti eussi, tu t'berlures, l'politique, ch'est point d'el peinture : tu mélinges ch'l'élection municipale aveuc éne collection ed' cartes postales, tu touilles in ribimbelle d'z'idées qu'alles sont fin belles, mais cha n'est mie un concours d'aquarelles ! 

 

Ch'Lafleur qui n'est point sot, pis qu'adore ch'Fotboll, i l'aimeroait miux : "Décidons Amiens", comme Vikash Dhorasoo qui l'o inventé : "Décidons Paris" !

Cho, c't'un rude ed' boen pénalty.

 

© Jean-Louis Crimon 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens