Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2020 4 09 /01 /janvier /2020 22:53
Amiens. Rue Chevalier. 9 Janvier 2020. © Jean-Louis Crimon
Amiens. Rue Chevalier. 9 Janvier 2020. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Rue Chevalier. 9 Janvier 2020. © Jean-Louis Crimon

Si l'on s'en tient à la profession indiquée sous le nom de cet homme, né en 1806 et mort en 1866, on n'accède qu'à une toute petite partie de l'histoire. En effet, sous le patronyme CHEVALIER de cette petite rue Chevalier, qui met en relation la rue Gaulthier de Rumilly et la rue Delpech, on peut simplement lire... Pharmacien.  A l'angle de la rue Delpech et de cette petite rue Chevalier se tient d'ailleurs toujours une Pharmacie. 

Mais si l'on creuse un peu le sujet, si l'on cherche à savoir qui était cet homme qui avait pour nom "Chevalier", on lui découvre d'abord un double prénom "Joseph-Philippe" et surtout une passion pour la chose politique. 

Dans son Histoire de la Ville d'Amiens, le Baron Albéric de Calonne, (cité par Paule Roy, dans sa Chronique des rues d'Amiens), écrit : "La propagande socialiste avait à Amiens ses agents dévoués. Le plus connu était un pharmacien de la rue Delambre, nommé Joseph-Philippe Chevalier, originaire de Saint-Pol et correspondant du Journal de Proudhon, La Voix du Peuple." 

Albéric de Calonne, qui manifestement ne partage pas les idées de notre CHEVALIER de la petite rue Chevalier, poursuit : "Il était affilié au Comité Socialiste de Paris dont il se vantait de professer les doctrines, après avoir, dans sa jeunesse, chanté la gloire de Napoléon." Le Baron de Calonne indique aussi que le pharmacien socialiste a écrit de nombreux ouvrages qui ne sot pas tous des ouvrages politiques.

Reste que lors du coup d'Etat de 2 Décembre 1851, par lequel Louis-Napoléon Bonaparte met fin  à la deuxième République, (pour se proclamer un an plus tard Empereur des Français), Joseph-Philippe Chevalier est arrêté et déporté. Le Baron Albéric de Calonne note simplement : " Monsieur Chevalier, pharmacien, a été arrêté hier." 

Contributeur de cette rubrique "Les petits secrets des rues d'Amiens", je me dis que je vais essayer de trouver et de lire quelques uns des lives de ce Chevalier d'Amiens, un Chevalier qui me plait bien.

 

© Jean-Louis Crimon

 

Chronique écrite à la demande de France Bleu Picardie et diffusée le 9 Janvier 2020. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens