Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2018 6 16 /06 /juin /2018 13:34
Ex-Patron de Carrefour à un... tournant. © Eric Piermont/AFP.

Ex-Patron de Carrefour à un... tournant. © Eric Piermont/AFP.

 

 

Mais qui a dit : " Ça coûte un pognon de dingue" ? et à propos de quoi ? ou à propos de qui ? Déjà oublié. L'actu tourne vite la page. Une info chasse l'autre. Le chapitre est clos. Du moins, on le croit.

 

Nouvel épisode du "pognon de dingue" avec Georges Plassat, ex-PDG de Carrefour, qui se trouve face à... un tournant. Tournant de sa carrière. Tournant de sa vie. L'homme a la particularité de partir à la retraite sur une performance négative : fermeture de 243 magasins et suppression de plusieurs milliers d'emplois. Malgré tout, il doit percevoir près de 4 millions d'euros. Cette somme est une indemnité de départ "sous forme d'un engagement de non-concurrence". Il s'agit, en théorie, de protèger l'entreprise quittée, en empêchant que le PDG partant ne devienne rapidement dirigeant d'un groupe concurrent. Clause très improbable, dans le cas présent, compte-tenu de l'âge du capitaine sortant, 68 ans. Le ministre de l'Economie, Bruno Lemaire, a qualifié de "choquante" cette rémunération qui, en apparence, récompense ce qui peut s'appeler un échec. Bruno Lemaire a d'ailleurs demandé au patronat de prendre des "mesures fortes". Le Medef et l'Alep, Association française des entreprises privées, ont fait savoir qu'ils publieraient bientôt une "version renforcée du code de gouvernement d'entreprise" afin d'éviter les écarts constatés récemment.

Qu'en termes élégants, ces choses-là sont dites.

 

La morale est (presque) sauve. L'ex-PDG de Carrefour a finalement renoncé à son indemnité de départ. C'est Carrefour qui communique très officiellement : "Georges Plassat a renoncé à l'application de la clause de non concurrence qui lui avait été octroyée et donc au versement de l'indemnité de départ correspondante, soit 3 millions 900 mille euros". 

L'ex-PDG a fait savoir avoir pris cette décision «en raison de l'incompréhension qui entoure les conditions financières de son départ».  

Les actionnaires de Carrefour avaient voté à 68 %, vendredi dernier, l'octroi à Georges Plassat d'une rémunération de 13 millions d'euros pour 2017. 

 

 

Mais qui a dit : " Ça coûte un pognon de dingue ! " et à propos de quoi ? ou à propos de qui ? 

 

 

© Jean-Louis Crimon 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens