Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2018 6 05 /05 /mai /2018 00:00
Petit-Séminaire d'Amiens. Année scolaire 1960-61. © Photo-Comptoir Caron.

Petit-Séminaire d'Amiens. Année scolaire 1960-61. © Photo-Comptoir Caron.

 

"L'âne, ça lui va bien !" L'ont-ils vraiment dit ? Ou l'ai-je simplement lu dans leurs yeux ? Déchiffré sur leurs lèvres muettes ? Aujourd'hui, peu importe. M'ont mis à la porte. M'ont renvoyé dans mon village. Me recommandant, d'un bon métier manuel, l'apprentissage. 

De passer pour un âne, dois-je l'avouer encore aujourd'hui, oui, ça m'a fait... braire. Que le Père supérieur de l'honorable institution n'ait pas perçu chez moi cette intelligence particulière qui allait être mienne, m'a vraiment déçu. En silence, à leur insu, à la messe, au moment du pater noster, moi, je récitai "L'âne si doux". J'avais l'âme rieuse et l'esprit malin. Sûr que Dieu, s'il existe, devait trouver ça bien. 

 

 " J'aime l'âne si doux

marchant le long des houx.

 

Il prend garde aux abeilles

et bouge ses oreilles;

 

et porte les pauvres

et des sacs remplis d'orge

.

Il va près des fossés,

d'un petit pas cassé.

 

Mon amie le croit bête

parce qu'il est poète.

...

 

Il a fait son devoir

du matin jusqu'au soir.

 

Il a tant travaillé

que ça vous fait pitié.


L'âne n'a pas eu d'orge

car le maître est trop pauvre.

 

Il a sucé la corde

puis a dormi dans l'ombre...

 

Il est l'âne si doux

marchant le long des houx."

 

Francis Jammes (1868-1938)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens