Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2018 4 03 /05 /mai /2018 00:00
Amiens. Librairie Martelle. Avril 2018. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Librairie Martelle. Avril 2018. © Jean-Louis Crimon

 

 

Je n'ai jamais compris pourquoi l'âne passait toujours pour un âne. Pourquoi surtout un élève qui ne comprend pas tout, tout de suite, est affublé de ce surnom infâne, enfin infâme ? Infamant. Pourquoi on a un jour inventé le bonnet d'âne ?

"Tu n'es qu'un âne !" Combien de fois a-t-on stigmatisé les bêtises de mon enfance par cette satanée sentance ! Ce qui me causait une peine immense. Pour l'âne surtout. Moi, je savais déjà qu'un jour, j'aurai ma revanche.

Passer pour "être bête comme un âne", parce que cet animal ne semble pas particulièrement intelligent, ça me semblait d'une bêtise impensable. Ce que les gens intelligents ne savent pas, c'est qu'en fait, au départ, le bonnet d'âne n'a pas pour but de ridiculiser l'élève. Il ne s'agit pas de dire : tu es aussi stupide qu'un âne ! Bien au contraire, on met un bonnet d'âne à l'enfant en espérant que grâce au bonnet, l'animal va transmettre son intelligence à l'enfant et l'aider ainsi à trouver la bonne réponse au problème posé. 
En fait, l'âne est un animal intelligent, malin et réfléchi. Il est aussi un peu, beaucoup, têtu. Il a du mal à d'obéir. Têtu comme un âne, ça, je veux bien. Bête comme un âne, ça, non, jamais. Par respect pour l'âne. Pour tous les ânes.

 

Aux ânes bien nés, la valeur n'attend pas le nombre des... ânées !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens