Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 00:00
Amiens. Août 2017. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Août 2017. © Jean-Louis Crimon

 

 

 

                                                                         41

Je me souviens du "b" de Ambiens qui un beau jour s'efface pour donner naissance à Amiens. La lettre "b" éludée, Amiens révélée.

 

                                                                         42

Je me souviens de Jean Colin, né rue Debray, quartier Henriville, qui écrit dans son journal : "Ce matin, regardant par la fenêtre le jardin, j'étais sûr que je n'étais fait que pour être fidèle à cette lumière."

 

                                                                         43

Je me souviens du geste d'un légionnaire romain nommé Martin, en garnison à Ambianum, un soir de l'hiver 300, ajoutez 37, quand il tranche d'un coup d'épée son manteau, pour en vêtir un pauvre qui grelotte de froid, aux portes de la ville. Martin donne la moitié qui lui appartient en propre, pas celle qui est propriété de l'Empire.

 

                                                                         44

Je me souviens de la place des Halles du début des années soixante-dix et de la voix enjouée du crieur de journaux : " France-Soir Paris-Presse, France-Soir..."

 

                                                                         45

Je me souviens de L'Approbaniste, roman d'André Billy, qui évoque Amiens des années trente. Chaque mardi et chaque vendredi, grande promenade pour les collégiens de l'Ecole apostolique qui "arpentent les trottoirs de la ville, revêtus d'une pèlerine à capuchon et coiffés d'une casquette à bandeau de velours vert, par rangs de trois, les petits de la classe de sixième en tête, les philosophes en dernier."

 

 

 

© Jean-Louis Crimon / Le Castor Astral. 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

anne letoré 09/08/2017 08:18

je me souviens aussi d'un crieur de journaux et de sa voix rauque. il était, de mémoire..., frêle et agile et vif. est-il le même ?

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens