Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 00:00
Amiens. Mars 2017. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Mars 2017. © Jean-Louis Crimon

 

Parfois, je me dis que ça a dû se passer pendant la nuit. Des plaisantins ou des fous, de joyeux lurons en goguette, ont muré presque toutes les fenêtres des maisons de ma ville. Mucher, mot picard qui signifie, en français, cacher. Se mucher, c'est se cacher. Les Picards, depuis très longtemps, ont appris à se mucher. Pour se protéger des envahisseurs. Faut-il rechercher dans ce comportement aussi ancestral que salvateur l'origine de ces fenêtres bouchées, murées, fenêtres closes à tout jamais ? Il semble que non. Que la réponse soit plus triviale. Façades borgnes ou aveugles, pour échapper à une partie de l'impôt.

Un ami qui travaille dans l'administration fiscale m'a expliqué que cela remontait à une époque où l'impôt se calculait au nombre de fenêtres en façade.

Aujourd'hui, cet "aveuglement" n'a plus de raison d'être. Mais les fenêtres murées n'ont jamais été à nouveau percées et ouvertes. Selon les rues, selon les angles, la ville a des allures de BD absurde. Symbole d'une époque où l'on a la forme, le dessin, l'apparence, l'allure de "l'ouverture", mais où tout est "fermé". A double tour.

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens