Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 00:09
Amiens. 24 Janvier 2016. © Jean-Louis Crimon

Amiens. 24 Janvier 2016. © Jean-Louis Crimon

 

                                                                       261

Je me souviens de la voix de Giani Esposito quand il chante Le Clown. Cafète du Bâtiment B, Résidence du Bailly, tout début des années 70. Fine fleur de la chanson française, présentée par Luc Bérimont.

" D'une petite voix comme il n'en avait jamais eue,
D'une petite voix comme il n'en avait jamais eue,
Il parle de l'amour, de la joie sans être cru
..."

 

                                                                       262

Je me souviens du clown Rafistol. Robert Landard. Alias Pedro. Mime et musicien. Sait tout faire ou presque. Joueur de saxo dans une fanfare burlesque.

     

                                                                        263

Je me souviens de François 1er qui fait son entrée à Amiens le 29 Mai 1517, et qui est accueilli par le mayeur, Jean Le Prévost. 500ème anniversaire en cette année 2017.

 

 

                                                                        264

Je me souviens d'Amiens-Nord quand l'espoir existe encore.

 

                                                                        265

Je me souviens de Roland Lecavelé, né le 15 Juin 1885, rue Vascosan, à Amiens. Au numéro 71, une plaque témoigne de la date de sa naissance de celui qui deviendra Roland Dorgelès.

 

                                                                        266

Je me souviens d'In'hui et des éditions 3 Cailloux.

 

 

                                                                        267

Je me souviens d'Amiens, capitale régionale. Quand la Région avait un sens et un droit à l'existence.

 

 

                                                                        268

Je me souviens des beaux dimanches de Ballon au poing, Esplanade de La Hotoie, et de ces joueurs qui se bandent le poignet et l'avant-bras à l'aide de plusieurs bandes Velpeau.

 

                                                                        269

Je me souviens d'Amiens-jours de pluie et de mon premier poème en picard :

Avu d'el pleuve qu'all' n'in finit point ed'tcherre,

Et pis eine vielle ramonchelée à ch'coin d'sin fu,

Qui conte pis qui raconte s'n'histoère,

Avu des mots qu'o n'coprind mie pus...

 

                                                                        270

Je me souviens d'un spleen ancien qui tombe soudain sur la ville, jolie pluie fine pour essuyer le bitume bleu des soirs pleureurs.

 

 

 

 

© Jean-Louis Crimon / Le Castor Astral. 2017.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens