Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 00:12
Amiens. Août 2015. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Août 2015. © Jean-Louis Crimon

   

 

                                                                           91  

Je me souviens de tout, je me souviens de rien. Me souviens surtout de cette femme qui promenait son chien, en disant : "C'est Toutou rien". Moi, je comprenais : c'est tout ou rien. Mais rien, c'était son nom au chien. Toutou rien. Pour lui, elle était tout. Pour elle, il était  rien. Enfin, j'en sais trop rien.                                                                      

                                                                           92

Je me souviens d'Amiens, appelée parfois petite Venise du Nord, avec ses nombreux canaux et ses hortillonnages, véritables jardins sur l'eau où les jardiniers rejoignent leurs parcelles en bateau. 

 

                                                                           93

Je me souviens d'Edouard Branly, inventeur du cohéreur et de la radiodiffusion, avec Marconi. La radio qu'on appellera d'abord TSF, Téléphonie Sans Fil.

 

                                                                           94

Je me souviens de Michel Orier et de Label Bleu.

 

                                                                           95

Je me souviens d'Amiens vrai livre ouvert. Un chapitre de roman à chaque instant. Les pages ne sont pas numérotées comme dans les livres de papier. L'histoire commence de mille et une façons. Dépend de l'endroit où l'on se trouve. Où l'on commence la balade ou la lecture. "Un jour, ailleurs", "Cache-Cache", "Le temps d'une pause", ou bien... "Juste un baiser".

                                                                           96

Je me souviens de cette ville, roman permanent. On ne tourne pas les pages avec la main, on parcourt le roman avec les pieds. Le temps passe vite, pas à pas, et de... semelle en semelle.

                                                                                                                                                                                                                                     97

Je me souviens de la réderie d'automne, géante brocante où tout s'achète et tout se vend, sauf le rêve ou le sourire des gens. Marché à réderies, Marché à rêveries. Depuis très longtemps, ici, le rêve... rit.

 

                                                                            98

Je me souviens de Judith Malina et de Julian Beck. Le Living à Amiens. Le Living Théâtre. L'évènement est pour beaucoup d'Amiénois une révélation. Une révélation et une révolution.

 

                                                                             99

Je me souviens de Jean-Baptiste Gresset, écrivain et poète, qui fonde, en 1750, l'Académie d'Amiens, Académie des sciences, des lettres et des Arts.

 

                                                                           100
Je me souviens de Vert-Vert, poème de Gresset qui eut en son temps une belle renommée. Vert-Vert, c'est l'histoire d'un perroquet recueilli dans un couvent de Nevers, un "perroquet dévot" qui parle un parfait langage chrétien, et que les Visitandines confient  à un batelier de la Loire, parce que d'autres religieuses le réclament à Nantes. Sur le bateau, Vert-Vert apprend le vocabulaire des matelots et des femmes légères. A l'arrivée dans son nouveau couvent, Vert-Vert  jure comme un marinier et les religieuses nantaises, offusquées, épouvantées, le renvoient illico à Nevers où l'on aura le plus grand mal à lui réapprendre les bonnes manières et le latin religieux. Moralité : à jurer et à boire comme un matelot, le perroquet devint le père hoquet.

 

 

© Jean-Louis Crimon / Le Castor Astral. 2017.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens