Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 00:17
Amiens. Août 2015. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Août 2015. © Jean-Louis Crimon

 

 

                                                                        181

Je me souviens des pierres grises du Cloître des Sœurs grises. Couvent désormais à tout vent. Plus de religieuses depuis longtemps. Les premières sont arrivées à Amiens en 1486. Pour se consacrer au soin des malades, au secours des pauvres et à l'hébergement des voyageurs.

 

                                                                         182

Je me souviens du chemin de halage en direction de Camon. A se rêver cheval tirant son fardeau au fil de l'eau.

 

                                                                         183

Je me souviens du quartier Saint-Maurice et de Jules Longchamp, le cordonnier.

 

                                                                         184

Je me souviens de Francis Tattegrain, de ses premiers dessins des rues et des canaux d'Amiens.

 

                                                                         185

Je me souviens d'Amiens, ville la plus fidèle au monde : en 2000 ans, n'a eu que deux vrais Jules, Jules César et Jules Verne.

 

                                                                          186

Je me souviens que les Romains appelaient Samara, - nom celte de la Somme -, le fleuve tranquille.

 

                                                                          187

Je me souviens de Philippe Leleux et de sa façon bien à lui de dire son attachement à une région et à une langue : " On n'a pas à être fier d'être né quelque part, mais on n'a pas à en avoir honte non plus ! "

 

                                                                           188

Je me souviens des cygnes des étangs de La Hotoie. Cygnes d'étang. Signe des temps. Quand le cygne signe, d'une trace liquide, un beau chapitre d'eau.

 

                                                                           189

Je me souviens des premiers mots du DG du Courrier Picard, Bernard Roux, m'accueillant dans son bureau de la rue Alphonse Paillat : Sentez-vous libre !

 

                                                                            190

Je me souviens du Café de la Cour d'Appel où l'hiver, au comptoir, on soufflait sur son bol de Viandox.

 

 

 

 

 

. © Jean-Louis Crimon / Le Castor Astral

 

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens