Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 00:03
Amiens. La Tour Perret. Nov. 2015. © Jean-Louis Crimon

Amiens. La Tour Perret. Nov. 2015. © Jean-Louis Crimon

 

                                                                             9

Je me souviens de Serge Helluin, "Libraire Apiculteur" de la rue Léon Blum, et de sa façon bien à lui de m'inciter à butiner tous azimuts. Du commerce des mots dont il faisait son miel. De cette formule dont il avait fait un slogan publicitaire efficace : "Un homme qui lit en vaut deux, un lecteur fidèle en vaut quatre."

 

                                                                            10

Je me souviens du jeune vicomte Gilles de Robien qui rafle la mise en 1989, année du bicentenaire de la Révolution Française, petit Prince au sang bleu pour faire mordre la poussière aux rouges, les communistes René Lamps et François Cosserat. Morbleu, palsambleu, scrongneugneu...

18 années de Municipalité socialo-communiste qui s'effacent d'un coup, d'un seul. La Gauche dans son linceul.

 

                                                                             11

Je me souviens de Jean-Marie Lhôte et de son "Kléber et Marie-Louise", d'abord album de cartes postales trouvé par hasard à la Réderie de Saint-Maurice. Une correspondance amoureuse de la deuxième moitié des années vingt. Qui devient livre superbe publié chez Hachette-Massin et plus tard, dans les années quatre-vingt, géniale adaptation théâtrale. Donnée à plusieurs reprises au Grand Théâtre de la Maison de la Culture.

 

                                                                             

                                                                             12

Je me souviens de la rue Rigollot où fut signée, le 13 octobre 1906, la Charte d'Amiens, texte fondateur du syndicalisme moderne.

 

                                                                              13

Je me souviens de l'Hôtel Bouctot-Vagniez, incroyable château de ville. Vraie folie de pierres blanches et de briques jaunes, tout en haut, à gauche, en remontant la rue des Otages vers le Mail Albert 1er. Œuvre de Louis Duthoit. Façades décorées de motifs empruntés à l'Art Nouveau.

 

                                                                               14

Je me souviens de Samarobriva, le Pont sur la Somme, nom gaulois d'Amiens avant de devenir Ambianum, la ville des Ambiens.

 


 

© Jean-Louis Crimon / Le Castor Astral. 2017.

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens