Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 16:32
Amiens. Nov. 2016. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Nov. 2016. © Jean-Louis Crimon

Cher balayeur d'idées reçues,

 

Tu le sais bien, le photographe qui balaie du regard le quotidien, a souvent le goût du paradoxe. En tout cas, c'est ta manière d'être. D'être photographe.

Pour un instant arrêté, que d'images volontairement laissées de côté. La photo de rue est un art beaucoup plus difficile qu'il n'y parait. Le photographe est un homme -ou une femme- en mouvement. Les instants dérobés au quotidien du temps qui défile n'ont de prix qu'à cette condition. C'est la conviction du photographe exigeant.

A la pose, il préfère ce qui s'oppose, ce qui se juxtapose ou ce qui se superpose. Il y a des rencontres de hasard. Souvent, le hasard - c'est son métier - est un hasard qui fait bien les choses.

Tu t'en amuses. Tu en abuses.

L'affichette, sur quatre lignes, en lettres capitales, incite le client à pousser  la porte de la Banque :

 

POUR RéALISER

VOS PROJETS

AVEC NOS

SPéCIALISTES

 

 

Pareille invite s'évite.

Change pas de main. Le balayeur va son chemin.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens