Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 23:23
Alexandra David-Néel. © D.R.
Alexandra David-Néel. © D.R.

Alexandra David-Néel. © D.R.

Cher amoureux des coïncidences,

 

L'après-midi, tu relis des passages de La Connaissance Transcendante, d'après Le Texte et les Commentaires Tibétains. Auteurs: Lama Yongden et Alexandra David-Néel. Cette femme extraordinaire te fascine toujours autant. Née en 1868, elle vécut jusqu’à l’âge de 101 ans. De son vrai nom Louise Eugénie Alexandrine Marie David, elle devint bouddhiste et s'inventa une incroyable vie de voyages.

Ce soir, tu mets la radio, tu tombes sur  "Autant en emporte l’Histoire" de Stéphanie Duncan. Sujet de l'émission: Alexandra David-Néel. Te revoilà dans les pas de l'exploratrice qui, en février 1924, après une marche clandestine de 2.000 kilomètres, devient la première Occidentale à entrer dans Lhassa, la capitale du Tibet, à l'époque interdite aux étrangers. Pour réussir ce qui relève de l'exploit, la jeune femme de bonne famille s'est métamorphosée en mendiante tibétaine. Histoire de mieux passer inaperçue. Sans doute. Mais davantage pour mieux entrer dans la peau du personnage et de la personne qu'elle entend désormais être.

Tu adores les fictions radiophoniques. La petite histoire, mise en scène et mise en ondes, te fait vivre dans l'instant un temps de la grande Histoire que tu n'as pas pu connaître. Tu fermes les yeux et les voix, les sons, les bruits, deviennent images. Tu aimes la radio pour ça: les images sont à l'intérieur.

Une question, posée à plusieurs reprises au cours de l'émission, t'intrigue: Alexandra David-Néel a-t-elle fait ça pour le Bouddhisme ou pour la gloire ?

Les deux, répondent les voix de la radio. Toi, tu t'en fous, tu t'en moques. Peu importe l'immensité du désir de reconnaissance qui a pu animer Alexandra David-Néel, dans sa quête de Lhassa et de la Sagesse Tibétaine. Elle a fait le chemin. Elle a voulu le chemin. Elle a mérité le chemin. Elle a mérité Lhassa. Lhassa la mérite.

 

Tu sens que La Connaissance Transcendante va t'accompagner pendant plusieurs jours. Bien étrange ce rapport aux livres et aux idées qu'ils contiennent. Plus le temps passe et plus tu as le sentiment, la conviction, que si, du lever au coucher, on n'a pas pris le temps de lire quelques lignes, quelques paragraphes d'un ouvrage, pas forcément de philosophie, on a manqué sa journée. SMS, textos, twitts, mails ou autres courriels, ne pèsent pas bien lourds auprès d'un vrai chapitre d'un vrai livre.

 

L'exemplaire que tu as entre les mains est touchant, émouvant à plus d'un titre. Il est signé. Il comporte une dédicace. Un envoi. Un bel envoi. A un destinataire aussi prestigieux que la dédicataire. C'est écrit, d'une écriture appliquée, avec les  lettres  A  N  majuscules comme on les dessinait autrefois: A Monsieur Lanza Del Vasto, Cordial hommage d'une voyageuse à un voyageur.

C'est signé, bien sûr, Alexandra David-Néel.

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Nathalie 13/09/2016 22:57

Une des cinq femmes que je révère le plus avec Marguerite Yourcenar, Simone Veil, Clara Schumann et Berthe Morisot.

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens