Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 00:01
Copenhague. Tombe du philosophe danois, Sören Kierkegaard. 17 mars 2016.

Copenhague. Tombe du philosophe danois, Sören Kierkegaard. 17 mars 2016.

Cher européen... déçu, désemparé, sceptique, souvent... écoeuré,

 

Au cas où tu en douterais, la radio te l'a rappelé ce matin, dès 7 heures: c'est aujourd'hui, 9 Mai 2016, la Journée de l'Europe !

Chaque 9 Mai de chaque année, c'est vrai, la Journée de l’Europe célèbre "la paix et l'unité en Europe". Le 9 Mai, c'est la date anniversaire de la «Déclaration Schuman». Ce jour-là, en 1950, Robert Schuman, alors ministre français des affaires étrangères, propose dans un discours historique prononcé à Paris une nouvelle forme de coopération politique pour l'Europe, qui rendrait impensable toute guerre entre les nations du continent.

Tu connais parfaitement ton histoire européenne. L'ambition de Schuman est de créer une institution européenne qui rassemblerait et gérerait la production de charbon et d’acier. Un traité établissant un tel organisme est signé moins d’un an plus tard. La proposition de Robert Schuman est considérée comme l'acte de naissance de ce qui est aujourd'hui l'Union européenne.

Six pays répondent à cet appel et créer, par le traité de Paris du 18 avril 1951, la Communauté économique du charbon et de l’acier (CECA) : l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. Au cours du même Conseil européen, les pays de l’Union européenne doivent se doter d’autres symboles de leur unité : un drapeau à douze étoiles et un hymne européen.

De fait, la CECA sera la première des institutions supranationales européennes qui donneront naissance à ce qu’on appelle aujourd’hui « l’Union européenne ». Elle s’ouvrira par la suite à d’autres pays. Et en 1957 sera signé le traité instaurant le marché commun agricole.

Ainsi, peu à peu, la réunion des intérêts économiques contribuera à relever les niveaux de vie et sera un premier pas vers une Europe plus unie dont la création de l’euro viendra, bien plus tard, resserrer les liens.

 

Cette année, crise des migrants et difficultés économiques accrues obligent la plupart des 28 pays membres à organiser des séminaires et des débats sur des sujets d'actualité de l'UE. Sont prévus des rencontres avec la participation des commissaires européens, des ministres et des membres du Parlement européen.

Les ambassades de l'UE, les organisateurs de la Journée de l'Europe et un certain nombre d'autorités et organisations liées à l'UE distribuent des documents d'information. Parmi les activités, le titre de "Européen de l'année" et la meilleure affiche "Journée de l'Europe 2016" feront l'objet de prix spéciaux.

Dérisoire après les attentats meurtriers de Paris et Bruxelles, même si cette Journée de l’Europe 2016 est placée sous le thème du vivre ensemble. Ses organisateurs souhaitent qu’elle soit l’occasion de « célébrer dans la joie la diversité européenne et les liens qui nous unissent, citoyen européens et citoyennes européennes ».

 

Tu connais aussi le discours des Officiels: Cette journée est pour le moins opportune. Il y a urgence à resserrer les liens – distendus – entre les citoyens européens et l’idée européenne. Une étude réalisée en avril 2014 par l’Institut Vivavoice pour le quotidien Libération, faisait déjà apparaître que 49 % des Français avaient une image négative de l’Union européenne, contre 45 % qui pensaient qu’elle évoquait quelque chose de positif. Et 58 % des sondés estimaient que l’UE était une contrainte économique pour la France.

Deux ans plus tard, le projet européen paraît plus contesté encore, et même en crise. Le prochain référendum britannique, le 23 juin, à propos de la sortie de l’Union européenne l’atteste. Au même titre que les divisions actuelles sur l’accueil des migrants ou sur le sort de la Grèce.

C’est donc dans ce contexte particulièrement délicat que les Vingt-Huit, fidèles à la décision prise en 1985 à Milan par les chefs d’État et de gouvernement européens, marquent l’anniversaire du texte fondateur de l’Europe : la déclaration historique de Robert Schuman, le 9 mai 1950, dans le salon de l’Horloge du Quai d’Orsay, à Paris.

Tu relis ton Blog du 8 février 2012 et tu te dis que tu pourrais écrire exactement la même chose aujourd'hui. juste à remplacer Sarkozy par Hollande.

" L'Europe désormais référence suprême. Argument ultime. On dicte aux Grecs et aux Italiens ce qu'il faut faire. Ce qu'ils doivent faire. L'austérité comme unique perspective. Baisse des salaires, diminution des pensions. En vertu de quels critères ? La dette ! La crise ! Les déficits ! La défense de la zone €uro ! Sinistre avenir, terriblement injuste. Toute une vie de travail réduite à néant par la médiocrité des gouvernants.

" Qu'attendons-nous, nous les Français, pour aller manifester à Athènes et à Rome ? Solidarité avec les Grecs et les Italiens ! L'Europe de la Finance et des Banquiers n'est pas notre Europe.

 
" Notre seule Europe: l'Europe des poètes et des philosophes. Celle qui voit le jeune Hegel planter un arbre de la liberté pour saluer la Révolution Française. "

 

 

 

L'Europe remet ça avec la Grèce, aujourd'hui même, en ce 9 Mai 2016: 385 €uros de retraite mensuelle pour les salariés grecs. Ce ne sont plus des efforts qui sont demandés à la Grèce, c'est une mise à genoux, c'est une mise au tombeau.

Décidément, Non à l'Europe des Banquiers et des Financiers, Oui à l'Europe des Humanistes, des poètes et des philosophes.

Aux comptes, tu as toujours préféré les contes. A moi, conte, deux mots et... davantage.

 

Pour en finir, une fois pour toutes, avec ces prétendues dettes de comptables minables et de banquiers véreux, toi, tu proposes que l'Europe acquitte enfin 20 à 25 siècles d'une gigantesque dette !

Une dette intellectuelle et un paquet d'arriérés de DROITS D'AUTEURS jamais payés ! Mais oui, bon Dieu, mais c'est bien sûr, c'est l'EUROPE qui vous doit tout : ARISTOTE, DéMOCRITE, EPICURE, PLATON, SOCRATE, PARMéNIDE, ZéNON et tous ceux que tu oublies ! Alors, Merkel, BCE, FMI, bordel, à la caisse !

Aujourd'hui, on décaisse et c'est la Grèce qui encaisse !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Delannoy 09/05/2016 21:13

Comme c'est tristement et justement dit !
On est vraiment ingrat envers ces beaux pays qui accueillent toute la misère du monde. Cela me fait penser à un extrait de Nicolas Bouvier dans '"L'usage du monde" que je viens de retrouver (un auteur que j'apprécie) ..." Je pense à ces clameurs lamentables qui dans les civilisations primitives accompagnaient chaque soir la mort de la lumière, et me paraissaient tout d'un coup si fondées que je me prépare à entendre dans mon dos toute une ville en sanglots Mais non. Rien. Ils ont dû s'y faire." David

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens