Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 00:03
Paris. Balais du soir. 2012. © Jean-Louis Crimon

Paris. Balais du soir. 2012. © Jean-Louis Crimon

 

   Cher amoureux du quotidien dérisoire,

 

"La beauté, elle est dans l'oeil de celui qui regarde." Premiers mots du matin. Belle phrase. Tu la connais cette phrase. Par coeur. Tu pourrais en être l'auteur. La beauté est dans l'oeil de celui qui regarde. Tu le sais. Depuis longtemps. Sans fierté excessive, mais sans aucune honte, tu peux l'avouer: c'est ce qui, depuis le début, guide ton oeil de photographe.

La seconde phrase, elle t'a touché en fin d'après-midi. Une émission avec une voix familière. On y lisait Flaubert. La phrase, c'est étrange, elle est venue comme en écho à la phrase entendue le matin. Bien sûr, la voix du matin ne le savait pas. La voix du soir, pas davantage. La voix du soir ne pouvait pas savoir qu'elle viendrait comme en contrepoint à la voix du matin. La phrase, ce sont les mots de Flaubert. Gustave Flaubert. La phrase, c'est: "On se réfugie dans le médiocre par désespoir du beau dont on a rêvé."

 

Impressionnant Flaubert qu'on rêverait aujourd'hui en éditorialiste politique.

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens