Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 00:01
 Paris. Nov. 2012.  © Jean-Louis Crimon

Paris. Nov. 2012. © Jean-Louis Crimon

 

 

Cher toi sans... toit

 

Tout le monde te voit. Personne ne te regarde. On se dit: il a bu. Il a dû boire. Il cuve son vin. Sans comprendre que, peut-être, tu es à jeun. Tu as faim. Tu n'as rien mangé depuis longtemps. Quand on a faim, parfois, on a... sommeil. 

Qui dort dîne. Sans doute ta triste vérité, à toi, l'homme qui dort dans la cabine.

 

Tu n'as pas bu. Tu es au rebus. Ta vie est un rébus. La vie ne tient qu'à un fil. Qu' à un coup de fil. Le combiné n'est pas loin, mais la main s'est endormie en fermant le poing. Main gauche posée sur le genou. Protectrice. Position foetale. Pour éviter la position fatale. D'instinct. Pour mieux te rêver, dans ton sommeil, un autre destin.

 

Sûr que si c'était un chien ou un chat, recroquevillé dans la cabine, personne ne resterait insensible.

Ô le pauvre chien, l'adorable Toutou ! Ô le mignon minou !

Tu les entends déjà, les braves gens. Et je t'apporte des croquettes. Et je t'emmène chez moi. Mais c'est un homme. Juste un homme. Un homme qui a faim. Un homme qui a froid. Un homme qui est mal. Pas un animal.

Alors, mon vieux, c'est normal, c'est banal, c'est humain, nous, les braves gens, on passe notre chemin, et toi, l'homme qui a faim, tu dors... dehors.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Kate 19/03/2016 04:59

Bien vu!

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens