Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 00:01
Septembre 2015. © Capture d'écran

Septembre 2015. © Capture d'écran

Cher pauvre toi,

 

Peut-être vaudrait-il mieux ne pas savoir et ne rien dire, peut-être les mots sont inutiles quand les actes ne suivent pas. Peut-être faudrait-il mettre dans une embarcation de fortune tous les Chefs d'Etat et de gouvernement européens et les obliger à faire la traversée entre la Turquie et la Grèce, comme de simples migrants. Avec le risque que leur bateau chavire et qu'ils se retrouvent en train d'essayer d'atteindre la côte, dans des gilets de sauvetage qui n'ont de sauvetage que le nom. 

Peut-être que ce serait la solution. Sans doute qu'alors, on s'accorderait de Londres à Berlin, de Paris à Budapest, de Rome à Moscou, de Madrid à Copenhague, pour affrêter des navires ou des avions et ne plus laisser ces pauvres gens payer pour mourir dans cet immense cercueil liquide qu'est devenue la Méditerranée.

 

Lundi dernier, à la télévision, le père du petit Aylan, est devenu sujet de reportage.Tu regardes. Tu t'attardes. Le titre du speaker du 20 heures est explicite. Le journalisme est souvent sans mémoire. C'est si rare de revenir sur une histoire qui a déjà fait l'actu. Le commentaire mérite qu'on s'arrête. Les propos du père tout autant.

 

" L'image du petit corps d'Aylan, échoué sur une plage turque après le naufrage du bateau qui devait l'emmener en Europe, a bouleversé le monde entier en septembre dernier. Son père se donne désormais pour raison de vivre de venir en aide aux enfants réfugiés.

Abdullah Kurdi vit dorénavant seul en Irak. La photo de son fils, noyé, gisant sur une plage turque, est devenue le symbole du drame des migrants syriens qui tentent la traversée vers l'Europe pour fuir les combats.

 

" Cette image de mon enfant, dans toute son innocence, mort, allongé comme ça sur la plage, elle ne peut que bouleverser ceux qui la regardent. Je me console aujourd'hui en me disant que Aylan est venu au monde pour porter un message à l'Humanité tout entière, que c'était son destin, puisque sa mort a déclenché une prise de conscience dans le monde entier ", raconte Abdullah Kurdi, qui a également perdu sa femme et son fils aîné dans le naufrage qui a vu périr Aylan.

L'homme explique aussi vouloir se reconstruire en venant en aide aux enfants de réfugiés qui vivent dans des camps irakiens. Il se donne comme mission de soutenir les migrants et de les convaincre de ne pas partir coûte que coûte, même s'il sait que face aux horreurs qu'ils fuient, ses mots n'ont que peu de poids."

...

Désemparé face à cet homme qui a tout perdu, sa femme et ses deux fils, et qui n'exprime ni colère, ni haine, juste l'envie d'aider les enfants de réfugiés, tu te dis que les mots sont des armes dérisoires, tu relis pourtant le poème que tu as écrit en septembre dernier pour un petit enfant mort.

 

Poème pour Aylan Kurdi

 

On croirait qu'il dort
Mais le nez et la bouche sont trop près du sable
L'eau ne le réveille pas
Il est au bord de la mer
De quelle mer, j'en sais trop rien,
Peut-être la Méditerranée,
Ou plutôt la... "Mais dis t'es... damnée"

 

On croirait qu'il dort
Mais il est mort,
Si petit et déjà plus rien,
Les Ponce Pilate de l'Europe entière
S'en lavent déjà les mains,
C'est pas moi, c'est pas nous,
C'est la faute à demain, c'est la faute à hier...

 

C'est la guerre ou le destin qu'on accuse
On croirait que la mer s'excuse
D'avoir noyé le petit enfant
Les vagues se font douces
En faisant un peu de mousse
Dernière caresse sur sa frimousse,
Mais trop tard, ça ne le fait pas sourire...

 

Il est trop froid déjà et les morts
On le sait, ça ne sourit pas, ça ne sourit plus
J'ai honte de moi, j'ai honte de nous,
Qu'ai-je fait pour éviter ça, que ferons-nous ?
Mourir noyé à son âge
Juste au moment du dernier passage,
Pour lui, pas de gilet de sauvetage...

 

Ailleurs, pas si loin du petit enfant mort
C'est parachute doré encore
Pour un certain Monsieur Combes
13 millions 700.000 €uros
1000 années de salaire minimum
Pour 2 ans à la tête de France Télécom,
Sûr, ça, c'est un grand homme...

 

Une vie vaut une vie, ou devrait valoir,
Toutes choses égales par ailleurs, faut voir,
Pauvre petit Monsieur Combes,
L'appât du gain où tu tombes
Creusera, c'est sûr, nos tombes,
13 millions 700.000 €uros, demande-toi bien
Combien ça fait de vies de petit enfant Syrien ! 

 

 

Jean-Louis Crimon. 3 Sept. 2015.

Moyen-Orient

Vidéo : rencontre avec le père du petit Aylan

 
 
© Capture d'écran France 24 | Abdullah Kurdi, le père du petit Aylan, vit aujourd'hui en Irak.

Texte par FRANCE 24 

Dernière modification : 09/02/2016

L'image du petit corps d'Aylan, échoué sur une plage turque après le naufrage du bateau qui devait l'emmener en Europe, avait bouleversé le monde en septembre dernier. Son père vit aujourd'hui en Irak et vient en aide aux enfants réfugiés. Rencontre.

Abdullah Kurdi, le père d’Aylan, vit aujourd’hui seul en Irak. La photo de son fils, noyé, gisant sur une plage turque, est devenue le symbole du drame des migrants syriens qui tentent désespéremment la traversée vers l'Europe pour fuir les combats.

"Cette image de mon enfant, dans toute son innocence, mort, allongé comme ça sur la plage, elle ne peut que bouleverser ceux qui la regardent. Je me console aujourd'hui en me disant que Aylan est venu au monde pour porter un message à l’humanité, que c’était son destin, puisque sa mort a déclenché une prise de conscience dans le monde entier", raconte Abdullah Kurdi, qui a également perdu sa femme et son fils aîné dans le naufrage qui a vu périr Aylan.

>> À lire sur France 24 : "Cette photo de l'enfant mort a tout pour devenir iconique"

Il tente aujourd'hui de se reconstruire en venant en aide aux enfants de réfugiés qui vivent dans des camps irakiens. Il s’est donné comme mission de soutenir les migrants et de les convaincre de ne pas partir coûte que coûte, même s’il sait que face aux horreurs qu'ils fuient, ses mots n'ont que peu de poids.

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens