Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 00:33
Paris. Août 2012. © Jean-Louis Crimon

Paris. Août 2012. © Jean-Louis Crimon

Cher amoureux des mots et de la bonne orthographe,

T'as vu, c'est dingue, parait qu'on va désormais pouvoir écrire "ognon" au lieu de "oignon" ! Non, me dis pas que t'as plus que tes yeux pour pleurer.

Dans la même logique, il va falloir couler au fond de l'étang le "ph" de "nénuphar" pour en faire un "nénufar". Breton peut-être. Far Breton. T'as du mal à suivre.

Tu découvres aussi qu'il sera désormais permis d'oublier les traits d'union. Exemple : week-end pourra s'écrire "weekend" et "mille-pattes" deviendra "millepattes".

2.400 mots sont concernés, mais le Ministère de l'Education assure que seulement 10 mots feront la rentrée prochaine dans leurs nouveaux habits. Les voici :

Oignon : ognon

Nénuphar : nénufar

S'entraîner : s'entraine

Maîtresse : maitresse

Coût : cout

Paraître : paraitre

Week-end : weekend

Mille-pattes : millepattes

Porte-monnaie : portemonnaie

Des après-midi : des après-midis

...

Il s'agit de l'entrée en application de la réforme orthographique du 6 décembre 1990, approuvée alors par les Immortels de l'Académie française, des Immortels pas si immortels que ça puisque la plupart sont morts depuis. Plus d'un quart de siècle pour mettre en musique une réforme orthographique dont de nombreux enseignants ne sont pas franchement persuadés du bien-fondé, ça semble très français, tout ça.

Sais pas si tu peux dire "chapeau", mais l'accent circonflexe va disparaître également. Un simple "i" suffira désormais pour "maitresse", "s'entrainer" et "paraitre". Objectif de ces disparitions : rendre plus facile l'apprentissage de l'orthographe, pour les enfants.

Seulement 45 % des Français maîtrisaient les règles orthographiques en 2015, même pas un Français sur deux, à juste titre les enseignants se demandent ce qu'il en sera lorsqu'ils vont apprendre à leurs élèves les deux façons différentes d'orthographier un mot.

D'autant que le bulletin officiel spécial de l'Education nationale du 26 novembre dernier rappelle que la réforme orthographique applicable lors du parcours scolaire d'un enfant sera bien celle de 1990. A la rentrée prochaine, les manuels d'orthographe et de grammaire porteront donc un macaron avec la mention " Nouvelle orthographe ". Problème: cette évolution de l'orthographe française n'est pas, depuis le départ, du tout du goût du monde du travail et de l'entreprise. Les 2.400 mots concernés par la réforme risquent d'être considérés commes des fautes par les futurs employeurs même si, en théorie, les deux orthographes sont acceptées.

Moralité, si tu ne veux pas sombrer dans un nostalgisme décadent, n'oublie jamais ce que t'a si bien dit, il y a bien dix ans, un Professeur de linguistique de l'Université de Picardie, Dominique Mainguenaud, " Le linguiste n'est pas le législateur de la langue, il est le greffier de l'usage." Pas mal, non ?

Tu comprends que ça... relativise !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens